L’avenir de l’œcuménisme

L’avenir de l’œcuménisme

L’évêque Charles Morerod et le conseiller synodal Xavier Paillard ont débattu le 24 janvier, date des dix ans de la Constitution vaudoise.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 16 janvier 2013

Auteur : Gabriel Dutoit

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

Tout le monde semble dire que l’œcuménisme est en crise. Avez-vous une recette pour la surmonter?

Charles Morerod: Lorsque le dialogue a commencé – entre réformés et catholiques, le vrai début remonte à une cinquantaine d’années – le but reconnu par tous était la pleine unité, sur la base de la foi commune et donc notamment de l’Écriture. Sur cette base, nous avons rapidement surmonté de nombreux obstacles. Puis nous nous sommes heurtés à des questions de fond qui prennent plus de temps. Je me demande d’abord si le but du dialogue est resté le même. Quant à l’usage de l’Écriture dans le dialogue, je pense que la lecture en commun de l’Évangile est un instrument puissant d’unité.

Vu la situation privilégiée des liens entre nos Églises dans le canton de Vaud, imaginez-vous la possibilité d’actions plus fortes sur le terrain?

Il y en a actuellement dans des aumôneries, comme celles des hôpitaux, des prisons et des écoles. Chaque fois qu’une question de société se pose, il serait bon que nous puissions agir en commun.

Aujourd’hui, comment transmettre l’Évangile auprès d’une population qui semble s’en désintéresser?

La plupart des gens ont une vision du monde et une manière de vivre dans lesquelles l’Évangile et la foi ne semblent plus nécessaires et sont dès lors de moins en moins compris. Nous devons prendre acte de cette évidence: la société chrétienne a peut-être existé, mais elle n’existe sûrement plus chez nous. Ce qui est devenu «normal», c’est de ne pas tenir compte de l’Evangile. Dès lors nous avons besoin de témoins qui montrent que l’Évangile change quelque chose et en vaut la peine. Ces témoins ne peuvent l’être que s’ils sont enracinés dans des communautés, si possible plus qu’une heure par semaine… […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Premier Forum chrétien francophone à Lyon

Premier Forum chrétien francophone à Lyon

Du 28 au 31 octobre, une occasion unique de partage et de fraternité pour les représentants des Eglises chrétiennes de France, de Suisse et de Belgique.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

Quels enjeux au prochain congrès des EEUdF ?

Du 31 octobre au 3 novembre, les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France vont réfléchir aux enjeux environnementaux et de société de demain.

Un contenu proposé par

Le « Jardin de la fraternité » en Alsace

L’Alsace inaugure son cinquième jardin interreligieux. Le « Jardin de la fraternité » a été inauguré à Rixheim dans le Haut-Rhin.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire