« Les 500 ans de la Réforme doivent se fêter en paroisse »

« Les 500 ans de la Réforme doivent se fêter en paroisse »

Les membres du Synode de Fribourg ont partagé leurs idées sur la façon de célébrer le jubilé de la Réforme.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 23 septembre 2014

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

Le pasteur Serge Fornerod, responsable de ce projet à la Fédération des Églises protestantes de Suisse, a introduit la discussion en revenant aux origines du protestantisme.

«Que signifie être protestant? Que va-t-on fêter?», questionne Serge Fornerod, le responsable du projet «Jubilé de la Réforme» à la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Une septantaine de membres du synode (organe délibérant) de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF) se sont réunis à Morat, le samedi 20 septembre, pour s’interroger sur la signification du protestantisme et la manière de célébrer les 500 de la Réforme en 2017. «La Réforme a été de redécouvrir le cœur de l’Évangile et ce jubilé nous permet de nous familiariser, à nouveau, avec ce qui a créé notre Église», explique le pasteur Serge Fornerod.

Pour ce synode de réflexion, les membres se sont répartis, selon leurs intérêts, en trois groupes thématiques. «A notre avis, il faudrait fêter les 500 ans dans les paroisses. Ce sont les lieux centraux qui nous rappellent que les chrétiens réformés ont leur propre relation avec Dieu. Nous travaillons en réseau et nous n’apprécions pas qu’on nous impose des choses venant du haut», relève une femme qui s’exprime pour le groupe qui a travaillé sur les valeurs réformées. «Le protestantisme symbolisme la liberté de penser, d’action et d’interprétation», ajoute une autre personne.

Une manifestation pour les jeunes

Si une trentaine de membres a réfléchi à la signification de la Réforme, une autre partie de l’assemblée s’est interrogée sur la manière de créer un événement de trois jours pour la jeunesse. «Nous souhaitons, dans un premier temps, discuter avec les jeunes pour ensuite mettre en place, avec eux, des projets qui se prolongeront au-delà des trois jours de rencontre», explique le porte-parole de ce groupe qui ajoute que l’EERF est «particulièrement motivée à s’investir dans ce projet» qui rassemblera entre 5000 à 10’000 jeunes.. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

“Ramener la grâce à la maison”

Partir à l’étranger, se former pour Dieu et le servir auprès des étudiants, voilà un programme complet ! C’est ce qu’a vécu Joël Rakoto, pendant un peu moins d’un an.

Un contenu proposé par Point-Théo

Pourquoi la théologie a mis des décennies à être verte ?

Le livre « Église et écologie, La révolution à reculons » rend compte des difficultés rencontrées par les Églises en matière de révolution écologique.

Un contenu proposé par Réformés

L’Institut protestant de Théologie fait sa rentrée

Le 8 octobre aura lieu la soirée académique de rentrée de l’IPT de Paris. Son président, Gilles Teulié, partage les priorités de cette rentrée attendue.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Dans les paroisses, on attend le retour de l’apéro

Pour l'heure, avec la pandémie, les églises doivent renoncer aux moments de convivialité, ce qui manque aux fidèles.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast