Les « Fresh expressions » pourraient bien rafraîchir notre Église

Préoccupée par la question de l’impact ecclésial dans notre société postmoderne et par la baisse de fréquentation de l’Église par les jeunes, Vanessa Trub s’est intéressée de près aux « Fresh expressions of church ». Elle partage avec nous sa découverte.

Un contenu proposé par La Vie Protestante

Publié le 25 juin 2015

Auteur : Élise Perrier

Lire directement l’article sur La Vie Protestante

Vanessa Trub, pasteure de l’Église protestante de Genève (EPG), travaille pour le Service catéchèse, formation et animation (SCFA) et en Région Centre-ville Rive gauche pour la jeunesse.

Comment vous êtes-vous intéressée aux « Fresh expressions of church »?

Depuis de nombreuses années, je constate que l’Église a des difficultés à rejoindre nos contemporains. Cette situation m’a beaucoup préoccupée, et je me demandais comment tisser des liens avec ceux qui sont à la périphérie de notre Église. Comment toucher la jeune génération alors que le rôle de la transmission du religieux par les familles est de plus en plus faible ? C’est cette interrogation qui m’a motivée à participer à un voyage de formation en Angleterre, en mai 2014, autour des «Fresh expressions of church ». Je suis revenue enthousiasmée !

Ces «Fresh expressions» permettraient un renouveau de l’Église ?

J’en suis convaincue ! Elles sont de nouvelles manières « d’être Église » qui correspondent mieux à l’attente de notre société. Ce sont des communautés qui rejoignent les gens dans leur contexte de vie.

Pourriez-vous expliquer ?

Une image vous permettra de mieux comprendre. Aujourd’hui à Genève, nous fonctionnons principalement sur un modèle de type paroissial traditionnel. Les gens appartiennent à une communauté associée à une Église en particulier. Ils se rendent dans un lieu pour vivre leur foi. C’est ce que les Anglais appellent « l’Église lac ». Un lac, on sait toujours où il se trouve, et les personnes savent où aller pour s’abreuver. Par opposition, les « Églises liquides » naissent là où sont les personnes, dans leur contexte de vie. Elles sont adaptées et adaptables à notre société, plurielles, donc elles sont vouées à évoluer avec elles. Ces « Églises liquides » sont ce qu’on appelle les « Fresh expressions of church ».
Les « Fresh expressions » remplaceraient donc le modèle paroissial traditionnel ?

Absolument pas! Elles n’entrent pas en concurrence avec les paroisses et la manière dont les paroissiens vivent habituellement leur foi dans ce cadre. Il faut continuer à se donner les moyens pour que les personnes qui participent au système paroissial puissent continuer à vivre ce qu’elles souhaitent. Mais il faut aussi prendre conscience que cette manière traditionnelle de vivre, d’être Église, ne touche désormais qu’une petite minorité de nos contemporains. Si nous restons uniquement dans un système de type paroissial, notre avenir ecclésial est incertain, tout comme notre possibilité d’être force de proposition de l’Évangile dans la société. […]

Lire la suite sur La Vie Protestante

Dans la même rubrique...

Vivez le Carême protestant sur France culture

Du 21 février au 28 mars, écoutez sur France Culture de 16h à 16h30 l'émission du Carême protestant "Les Chrétiens pourraient changer le monde" présentée par le pasteur Samuel Amedro.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

Montélimar-Le Teil, une paroisse vivante malgré le confinement

Comme toutes les Églises, celle de Montélimar-Le Teil a du faire face à la situation créée par la pandémie pour conserver du lien avec les membres.

Un contenu proposé par Réveil

L’adaptation d’une librairie chrétienne

Depuis un an, nous avons tous essayé de nous adapter au mieux à l’incertitude. Cela vaut pour les commerçants qui ont dû s’organiser au jour le jour pour pouvoir continuer à fonctionner.

Un contenu proposé par Réveil

L’accompagnement des personnes dans l’Église : l’affaire de tous ou une question de ministères ?

Cet accompagnement prend la forme de « dialogue pastoraux » et vise à permettre à quelqu’un qui traverse des difficultés d’entrer dans un cheminement constructif.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

La Vie Protestante

La Vie Protestante était un journal de spiritualité édité par l’Église protestante de Genève. Fort de 70 ans d’expérience, le mensuel abordait les thèmes qui font débat et qui interrogent l’homme. Dans un monde en mutation profonde, La Vie Protestante traitait la question du sens et portait un regard éthique et humaniste sur les enjeux de notre société et sur les grandes valeurs spirituelles.

Suite à l’interruption de parution du journal en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire