Louis Rivier, entre spiritualité et réalité

Le peintre vaudois et protestant Louis Rivier a décoré plus d’une trentaine d’édifices religieux dans le canton de Vaud. L’historienne de l’art Véronique Mauron nous parle d’un artiste en quête de spiritualité.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 25 février 2016

Auteur : Marie Destraz

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

« Le sacré ne se distingue pas du profane dans l’œuvre de Louis Rivier. Il opère un aller-retour entre ces deux mondes. La réalité est empreinte de transcendance. » Pour Véronique Mauron, historienne de l’art, l’œuvre de l’artiste traduit sa perpétuelle quête de spiritualité. Une centaine de vitraux et plus de vingt peintures murales dans les temples vaudois en témoignent. Il est à l’époque « le peintre officiel de l’Eglise libre ». Autant de commandes qui permettent à Louis Rivier de vivre et surtout de s’adonner à ses sujets favoris que sont sa famille et la nature, pour un usage privé. On retrouve pourtant dans les temples les visages de sa femme, de ses enfants, de ses connaissances. Des œuvres colorées, fortement influencées par la Renaissance et qui font de Rivier un artiste à contre-courant de son époque.

A l’abstraction de l’art contemporain de la première moitié du XXe siècle, il préfère la narration et la figuration. Son style tranche avec l’art protestant. « Ses œuvres sont bien reçues. Innovantes, elles s’inscrivent pourtant dans une tradition classique qui ne peut être contestée. » Sa modernité réside dans le caractère photographique des œuvres. « Louis Rivier travaille sur la lumière.Dans ses œuvres, la lumière est diaphane. Elle est révélatrice. La réalité est transfigurée. La lumière instille du spirituel chez les sujets. L’événement devient avènement et se transcende. » La décoration des vitraux s’impose donc comme une évidence. Il signe d’ailleurs trente-trois vitraux de la cathédrale de Lausanne. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Rencontres estivales

Cet été, des jeunes protestants se sont retrouvés, en ligne ou en camps malgré les conditions difficiles liées au Covid-19. Petit tour d'horizon sur Internet et en Régions.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Damnatio memoriae

Le numéro du mois de septembre du mensuel de l’Église protestante unie de France, Le Cep est sorti. L'édito de Nicolas Boutié, rédacteur en chef.

Un contenu proposé par Le Cep

L’association évangélique Vie et Lumière annule son rassemblement

Prévue du 15 au 23 août, la Convention nationale de ces tsiganes évangéliques devait leur permettre d’élire leur nouveau président et de renouveler leur conseil d’administration.

Un contenu proposé par

Mouvements au siège de la Fédération baptiste

Après neuf années au poste de secrétaire général de notre fédération, le pasteur Marc Deroeux passe le relais à la pasteure Joëlle Razanajohary.

Un contenu proposé par Fédération baptiste – Actus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses