Luther, lecteur de la Bible

Avant la Réforme, la lecture de la Bible était principalement liturgique et communautaire. Elle se faisait en latin. Avec la Réforme, cette pratique évolue : par l’importance attachée à la prédication, la lecture de la Bible se place au centre de la liturgie !

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 22 décembre 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Au cours de ses études de théologie, Luther découvre la richesse interne des textes bibliques.

Luther a fait des études de théologie à Wittenberg, université où il a, par la suite et devenu Docteur en théologie, lui-même enseigné. C’est là qu’il étudie plus particulièrement les Psaumes, les épîtres de Paul aux Romains et aux Galates, l’épître aux hébreux. Sa lecture est active, attentive à des paroles qui tantôt enferment, tantôt libèrent, dans une tension qui ne cesse de se renouveler entre la lettre du texte abordé et l’esprit. La question qui le taraude alors est celle de la vérité d’un texte biblique. Il considère que cette vérité ne peut être appréhendée sans une lecture personnelle et critique, qu’elle ne se laisse en tout cas jamais enfermer. […]

Protestants 2017 PFP

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Le Musée du protestantisme de Ferrières

Entretien avec Danielle Mailhé, administratrice du Musée historique du protestantisme de Ferrières dans le Tarn.

Un contenu proposé par Service radio – FPF

Quels enjeux au prochain congrès des EEUdF ?

Du 31 octobre au 3 novembre, les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France vont réfléchir aux enjeux environnementaux et de société de demain.

Un contenu proposé par
Être Église à la campagne

Être Église à la campagne

Quel avenir pour les Églises en ruralité profonde ? Et si les chrétiens citadins avaient à apprendre des chrétiens ruraux ? Analyse.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire