Protestants en Fête à Paris

Protestants en Fête à Paris

Ville fortement catholique, Paris s’est ouverte au protestantisme. L’historien Sébastien Fath commente le choix de la capitale pour accueillir ce rassemblement.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 26 septembre 2013

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Comment peut-on décrire la croissance du protestantisme français, et parisien, ces dernières années ?

En un quart de siècle, le protestantisme a gagné un point dans sa part de la population, passant de 1,8 à 2,8%. On le voit surtout au niveau du protestantisme parisien. La part des protestants dans la population parisienne a longtemps été inférieure à la part des protestants dans la population française dans son ensemble. Il y a longtemps eu une sous-représentation protestante à Paris et en Ile-de-France. Paris a toujours été une ville très catholique. Aujourd’hui ce n’est plus vrai. Il y a autant de protestants en Ile-de-France que dans la population française en générale : sur 12 millions de Franciliens, il y a 400.000 protestants, soit environ 3%. On est dans la moyenne nationale. Un rattrapage s’est opéré.

Est-ce alors symbolique que Protestants en fête 2013 se déroule à Paris ?

Oui. Pour Paris, c’est un événement extraordinaire. Car Paris, c’est la ville de la Saint-Barthélemy, de la Sainte-Ligue. C’est elle qui est à l’origine de la conversion d’Henry IV au catholicisme (« Paris vaut bien une messe », ndlr). Au XIXe siècle, quand le protestantisme essaie de revenir à Paris, c’est difficile, car il y a une forte empreinte symbolique catholique. Or, en 2013, on y trouve un protestantisme décomplexé, qui s’affiche sur la place publique, et qui investit même Bercy !

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Ça s’est passé un 25 septembre 1555 !

Rédigée par Philippe Melanchthon pour la diète d’Augsbourg de 1530, cette confession de foi devient dès 1555 la confession de foi de l’Église luthérienne.

Un contenu proposé par Musée protestant

Que chacun s’exprime !

L'édito du numéro d'automne de Présence, le journal de la Mission populaire évangélique de France, dont le dossier de Une est "Racisme, nouveaux mots pour anciens maux".

Un contenu proposé par Présence

Un engagement de foi pour l’inclusion

En avril dernier, le pasteur Christophe Kocher a quitté la paroisse Saint-Guillaume de Strasbourg, où il s’est distingué par son engagement en faveur de l’inclusion des personnes LGBTI dans l’Église.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

La CEPPLE au coeur de la trans-territorialité

"Frontières qui se recomposent, théologies en tension, demeurer ensemble Eglises protestantes vivantes au Sud de l’Europe", tel était le titre du colloque organisé par la Conférence des Eglises protestantes des pays latins d’Europe.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast