Recycler les églises

Recycler les églises

A Lausanne, on ne compte plus les églises fermées à clé la journée. Oscar Tosato, municipal en charge de la cohésion sociale, esquisse des alternatives.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 13 janvier 2015

Auteur : Vincent Volet

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

«L’église est un lieu de vie. Il faut y faire converger les gens », explique Oscar Tosato, municipal lausannois en charge de l’enfance, jeunesse et cohésion sociale. En charge de quarante-quatre édifices dont dix-huit propriétés de la Ville, sa direction a la responsabilité d’entretenir les bâtiments et de mettre en valeur leur qualité architecturale et culturelle.

Mais pas seulement. Les églises jouent un rôle de cohésion sociale. « Où aller se recueillir et parler ? » interroge Oscar Tosato. En plus d’offrir un espace de recueillement, une église ouverte « profite aux touristes ». C’est aussi « un coin chaud pour ceux qui en ont besoin la journée », réagissent les lausannois qui déplorent « une porte de plus qui se ferme ».

La question des incivilités n’est pas étrangère à ce choix. Graffitis, vitraux brisés, vol dans les troncs, les déprédations ont coûté 165 000 francs à la Ville depuis 2007. Car si les paroisses gèrent les heures d’ouverture de leurs bâtiments, c’est bien la Ville qui ouvre les cordons de la bourse en cas de dégâts. Alors, à l’image de l’église Saint-Paul équipée d’une alarme ou de Saint-François qui en plus de caméras de surveillance verra en 2015 un portail métallique orner une entrée latérale, on fait l’impasse sur la présence humaine que les églises peinent à trouver parmi les paroissiens et les fidèles et on ferme les lieux de culte. Quelles alternatives ? […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

A l’Alliance biblique française, un nouveau président

A l’Alliance biblique française, un nouveau président

Depuis le 17 mai 2018, l'ABF a un nouveau président catholique : le père Gérard Billon. Rencontre.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Être Église à la campagne

Être Église à la campagne

Quel avenir pour les Églises en ruralité profonde ? Et si les chrétiens citadins avaient à apprendre des chrétiens ruraux ? Analyse.

Un contenu proposé par
Ateliers d’animation biblique... Pourquoi franchir le pas ?

Ateliers d’animation biblique… Pourquoi franchir le pas ?

L’animatrice biblique de la région parisienne, Sophie Schlumberger présente les enjeux des ateliers et les dynamiques mises à l’œuvre... entre attendu et inattendu.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire