RENDEZ-VOUS BD

Blanc autour

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

Publié le 4 février 2021

1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette ” exception ” comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des Etats du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise.Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des Etats-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage. Nassées au coeur d’une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d’un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu’elles incarnent et de la haine qu’elles suscitent dès lors qu’elles ont le culot de vouloir s’élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l’affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d’avoir violé la loi, sera emprisonnée…La douceur du trait et des couleurs de Stéphane Fert sert à merveille ce scénario de Wilfrid Lupano (Les Vieux Fourneaux), qui s’est inspiré de faits réels pour raconter cette histoire de solidarité et de sororité du point de vue des élèves noires.

Auteurs : Wilfrid Lupano, scénario et Stéphane Fert, dessin
Editeur : Dargaud

Dans la même rubrique...

« Yellowstone » ton univers impitoyable !

Une série avec plusieurs atouts : le soin de la réalisation, les paysages magnifiques du Montana et Kevin Costner, absolument remarquable.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Heredia Koffi interprète « Le bon Dieu est une femme »

Heredia Koffi, chanteur dans le groupe Family One, rend hommage aux mères et célèbre l'amour inconditionnel de Dieu au travers de la chanson de Corneille.

Un contenu proposé par Campus protestant

« The Underground Railroad », d’une beauté époustouflante

Cette série fait référence au réseau clandestin qui existait bel et bien et aidait les esclaves en fuite à rejoindre le Nord, jusqu’au Canada.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Flaubert, corps et âme

Gustave Flaubert est né voici deux cents ans ; l’occasion de célébrer cet immense créateur de langage.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Radio Semnoz

Radio Semnoz propose essentiellement une programmation musicale (musique classique, musiques du monde, folk, jazz, gospel…). Le reste de la programmation est consacrée à l’information associative et culturelle locale, complétée par des émissions et chroniques de vie quotidienne, santé et écocitoyenneté.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants