Le théologien Michael Langlois explore l’historicité de Moïse et de l’Exode, deux éléments centraux du premier testament. Moïse est un personnage fondamental dans les textes bibliques, souvent associé à des événements tels que la libération des Hébreux de l’esclavage égyptien et la réception des Dix Commandements. Cependant, l’existence historique de Moïse et les événements de l’Exode sont sujets à débat parmi les chercheurs.

Moïse et l’Archéologie

Selon l’historien, l’archéologie ne fournit que peu d’éléments concrets pour corroborer l’existence de Moïse. Aucun vestige archéologique ni texte extra-biblique ne mentionnent directement Moïse. Toutefois, des éléments contextuels, comme les migrations de populations sémites vers l’Égypte et la mention du terme « Israël » sur la stèle de Mérenptah, donnent une certaine crédibilité au cadre historique décrit dans la Bible.

Le Contexte Historique

Le récit biblique s’ancre dans une période de l’âge du bronze récent, approximativement entre 1500 et 1200 avant notre ère. Cette époque est marquée par des mouvements de populations et des conflits avec des groupes appelés « Apirou » ou « Hapirou », termes qui pourraient être liés aux Hébreux. Bien que Moïse ne soit pas mentionné dans les documents égyptiens, les conditions sociales et politiques décrites dans l’Exode correspondent à cette période.

La Figure de Moïse

Les recherches de l’étymologie du nom « Moïse », le relie potentiellement à des termes égyptiens comme « mes », signifiant « fils ». Il compare également le récit de la naissance de Moïse, sauvé des eaux, à celui du roi Sargon d’Akkad, suggérant une influence possible de légendes mésopotamiennes sur les traditions hébraïques. Ce parallèle indique une volonté de doter Moïse d’une naissance miraculeuse et d’une destinée exceptionnelle.

Le Rôle de Moïse dans la Construction du Peuple d’Israël

Le récit de l’Exode, au-delà de sa véracité historique, joue un rôle crucial dans la construction de l’identité du peuple d’Israël. Moïse est non seulement un libérateur mais aussi un législateur, recevant la Torah sur le mont Sinaï et établissant des lois fondamentales pour la société israélite. Cette législation est comparable aux constitutions modernes, structurant la vie politique, religieuse et sociale du peuple.

Une Écriture Évolutive

Cependant, il est nécessaire de rappeler que la rédaction des textes bibliques s’étend sur plusieurs siècles, intégrant des traditions variées du royaume du Nord et du Sud. Les récits de Moïse et de l’Exode ont été rédigés et révisés, reflétant les préoccupations et les réalités de leurs époques respectives. Par exemple, des parallèles entre les textes de l’Exode et ceux des Nombres montrent des variations dans la narration, témoignant de perspectives et d’intentions distinctes des rédacteurs.

Production : Fondation Bersier – Regards protestants
Réalisation : Jean-Luc Mouton
Invité : Michael Langlois

Cette vidéo est une rediffusion du 29 septembre 2019.