Jean-Luc Gadreau, un pasteur au festival de Cannes

17/06/2022

« J’ai besoin de me confronter à l’autre dans sa différence » partage avec conviction le pasteur Jean-Luc Gadreau. Président d’Interfilm France, il a participé au dernier Festival de Cannes dans le cadre du Jury œcuménique.

Bien plus qu’un hobby, les films permettent à ce pasteur cinéphile d’espérer, de se questionner et d’approfondir sa foi. Finalement, nous confie-t-il, les paraboles de Jésus sont un peu comme des films : elles racontent une histoire, avec des personnages, un univers. Et c’est bien la confrontation avec ces contextes et ces personnages différents de soi qui fait grandir et permet à chacun d’élargir son champ de vision.

Cette année, le prix du Jury œcuménique de Cannes a été attribué au film « Les bonnes étoiles » (« Broker », de son titre anglais) du réalisateur japonais Hirokazu Kore-Eda. Un road movie qui se déploie en Corée du Sud autour de l’abandon d’un bébé, de trafiquants, d’une maman, et même de policiers. Et c’est là que la rencontre et la route parcourue ensemble va petit à petit transformer chacun.

Jean-Luc Gadreau est pasteur de la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France (FEEBF) et responsable éditorial des émissions protestantes sur France Culture, diffusées chaque dimanche à 8h30.

Vous pourriez aimer aussi

La Bible, un continent inexploré

Avec la journaliste Elodie Maurot, nous analyserons les résultats d’un sondage exclusif IFOP sur « Les Français et la Bible » pour l’Alliance biblique française, réalisé en partenariat avec La Croix L’Hebdo.

Le faux Soir

Le 9 novembre 1943, la résistance belge vient de réussir le coup le plus audacieux de l’histoire de la presse clandestine en diffusant, au nez et à la barbe de l’occupant nazi, un pastiche du « Soir volé », le quotidien belge confisqué à ses propriétaires.

Nos autres podcasts