Valérie Nicolet, doyenne de la Faculté protestante de Paris

02/06/2022

« Faire de la théologie, c’est faire un pas de côté » affirme Valérie Nicolet, professeure de théologie en Nouveau Testament et doyenne de la Faculté protestante de théologie de Paris. A l’occasion des 50 ans de lInstitut Protestant de Théologie (IPT), réunissant les facultés de Paris et Montpellier, un symposium est organisé du 8 au 11 juin, à la Faculté de Paris. Sous forme de conférence avec des intervenants variés, la thématique sera : « Pourquoi faire de la théologie aujourd’hui ? ». Les inscriptions sont ouvertes à toutes et tous via cette adresse email : secretariat@ipt-edu.fr.

Lors de notre entretien, nous avons abordé la question de la lecture commune de la Bible, entre protestants de différentes sensibilités. C’est le thème de la FPF pour les années à venir. Valérie Nicolet se positionne avec conviction : oui la Bible peut être lue de différentes manières mais toutes les interprétations ne se valent pas. Elle insiste sur ce qui fait la particularité de l’IPT : un soin à comprendre le contexte de rédaction des texte mais aussi le contexte dans lequel nous lisons la Bible aujourd’hui.

Vous pourriez aimer aussi

Soixante printemps en hiver

Le jour de ses 60 ans, Josy plaque sa famille et part avec son vieux combi Volkswagen. Un roman graphique sur la crise de la soixantaine.

Repérer l’addiction et s’en sortir

L'émission "Bien dans ma tête, bien dans mes baskets !" avec Anabelle, psychologue.

Nos autres podcasts