« Il y a vingt ans… Rabin »

L'édito vidéo du 4 novembre d'Antoine Nouis, directeur du journal Réforme, sur l'actualité de la semaine.

Un contenu proposé par Réforme

Auteur : Antoine Nouis

Publié le 5 novembre 2015

On connaît l’aphorisme de Clemenceau disant que la guerre est une chose trop grave pour être confiée aux militaires. Il arrive que ceux-ci, parce qu’à la différence des civils ils l’ont faite, haïssent la guerre et soient des hommes de paix.

Yitzhak Rabin a été un général de l’armée israélienne, un héros de la guerre des Six-Jours, avant d’entrer en politique et de devenir Premier ministre. Ce fut un homme de paix. C’est sous son règne qu’ont été ratifiés les accords d’Oslo qui ont créé l’Autorité palestinienne, qu’un traité de paix a été signé avec la Jordanie, et que Yasser Arafat a renoncé à la violence et a reconnu officiellement l’État d’Israël. La paix était alors un horizon et les deux camps étaient sur le chemin du compromis, un chemin difficile et douloureux, mais qui préparait un avenir possible pour cette terre de Palestine.

Il y a vingt ans, Yitzhak Rabin était assassiné sous les balles d’un extrémiste religieux qui ne supportait pas les concessions qu’il faisait. L’assassin a réussi son funeste projet, et il a gagné politiquement puisque depuis deux décennies les extrémistes des deux bords n’ont cessé de prospérer. […]

Dans la même rubrique...

Aung San Suu Kyi condamnée pour corruption

Déjà condamnée à six ans de détention, l’ex-dirigeante birmane a écopé, mercredi 27 avril, d’une peine de cinq ans de prison supplémentaires pour corruption.

Un contenu proposé par Réforme

Ukraine : 1000 ans de christianisme

Vaste pays aux frontières changeantes au cours des siècles, l’Ukraine est à l’origine de la conversion de la Russie au christianisme, en 988.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Merci de m’avoir choisie

Derrière chaque enfant parrainé se cache une histoire. Découvrez celle de Lizeth, au travers de cet article.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Oscars 2022 : la gifle de Will Smith, un moment terriblement gênant

La cérémonie des Oscars du dimanche 27 mars aura été marquée par la gifle de Will Smith flanquée à l’humoriste Chris Rock, qui avait fait une blague sur sa femme.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast