« Prier pour la paix »

L'édito vidéo du 5 juin d'Antoine Nouis, directeur du journal Réforme, sur l'actualité de la semaine.

Un contenu proposé par Réforme

Auteur : Antoine Nouis

Publié le 5 juin 2014

Les présidents israélien et palestinien iront à Rome prier pour la paix aux côtés du pape dimanche prochain. Il n’est pas difficile de dénigrer cette initiative en pointant qu’elle relève du bon sentiment et que s’il suffisait de prier pour la paix pour qu’elle advienne, ça ferait longtemps que la guerre aurait disparu. En outre, le président israélien a un rôle essentiellement symbolique et Shimon Pérès est à quelques jours de la fin de son mandat. Et pendant qu’il priera, les implantations se poursuivront… Tout cela est vrai, mais il n’empêche.

En Israël-Palestine, depuis les accords de Genève, on sait où se trouve la paix et quels compromis chaque camp sera appelé à faire. Le problème actuel est de trouver des hommes capables de porter ces accords, ce qui n’est manifestement pas le cas de Benyamin Netanyahou, l’actuel Premier ministre d’Israël. Ce n’est que par une démarche spirituelle de la part des dirigeants des deux parties que la paix pourra progresser.

Il n’y a pas de paix sans compromis et les compromis sont toujours impopulaires car ils induisent des concessions. Dans cette partie du monde, il y a eu ces dernières décennies deux hommes de compromis, Anouar el-Sadate et Yitzhak Rabin, et ils ont tous les deux été assassinés par des extrémistes de leur propre camp. Même si la majorité d’un peuple veut la paix, il suffit de quelques hommes déterminés, et d’une arme, pour assassiner un homme de bien. Il faut plus de courage pour proposer la paix que pour se draper dans son bon droit en jetant de l’huile sur le feu. […]

Dans la même rubrique...

Aux Etats-Unis, l’envol des sorcières

Aux Etats-Unis, l’envol des sorcières

L'Amérique vit actuellement un renouveau religieux. Les mouvements néo-païens et ésotériques connaissent un essor exceptionnel.

Un contenu proposé par Réformés
Inde-Pakistan : retour sur deux nominations importantes

Inde-Pakistan : retour sur deux nominations importantes

D'un côté, Subrahmanyam Jaishankar, nouveau ministre des Affaires extérieures de l’Inde. De l'autre, Faiz Hameed, à la tête des services de renseignement pakistanais.

Un contenu proposé par
Où en est la dette des pays en développement ?

Où en est la dette des pays en développement ?

Il y a 20 ans, des millions de personnes se mobilisaient pour demander l’annulation de la dette des pays les plus pauvres. Que s’est-il passé depuis ?

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !