Comprendre

C’est quoi la justification par la foi ?

Sorte de « À toi la Gloire » de la théologie, la justification par la foi est un pilier du protestantisme, un leitmotiv des discussions animées entre confessions chrétiennes.

Un contenu proposé par Ouest-Infos

Publié le 5 septembre 2020

Lire directement l’article sur Ouest-Infos

L’expression cache pourtant une ambiguïté. Est-elle encore pertinente dans une société en recherche de sens ?

La foi en Christ ne justifie rien

De toute évidence, la justification est à l’origine un terme judiciaire. Le juge considère une personne comme juste. Par extension, de nombreux interprètes, s’appuyant notamment sur l’épître aux Romains, s’accordent à penser qu’en Jésus-Christ, Dieu considère l’homme comme juste alors même qu’il est pécheur. En d’autres termes, Dieu regarde l’homme à travers les lunettes du Christ.
Cela évite les écueils de l’autojustification et de la culpabilité. Nul ne peut, par une pratique assidue de la religion, des actes de solidarité ou l’exigence d’un devoir accompli, se considérer comme juste aux yeux de Dieu. La force de la découverte de Luther est qu’on ne devient pas juste par sa foi EN Jésus-Christ, mais par la foi DE Jésus-Christ. Cela aide à ne pas se prendre pour un saint. Mais à quoi donc sert la justification et en a-t-on encore besoin ?

Être rendu juste

Certains objectent que c’est trop facile d’être considéré comme juste. Aucun effort n’est demandé. D’autres posent la question de l’utilité : justifié, mais de quoi ? Pour la société, le sens de la vie est avant tout centré sur l’individu. La recherche de spiritualité et de sens est donc un projet, ce qui évacue la question d’un ailleurs. Le monde est avant tout celui dans lequel on vit, ce qui implique une attention portée à l’écologie et la solidarité, mais ce monde n’est pas reçu d’un autre, pas même de Dieu. Le mouvement naturel de la foi contemporaine est ainsi de chercher le spirituel, plus que de le recevoir.
Pourtant, dans le mot « justification », la « fication » vient du verbe « faire » au passif. Il ne s’agit pas d’être considéré comme juste, mais d’être FAIT juste, d’être rendu […]

Lire la suite sur Ouest-Infos

Vous pourriez aimer aussi

Une idée de promenade… La Rochelle et son musée d’histoire protestante

À la veille des 450 ans de la Confession de foi de la Rochelle (1559), le Musée rochelais d’histoire protestante a repensé complètement sa muséographie.

Un contenu proposé par Ouest-Infos
L’amour illimité

L’amour illimité

« Aime ton prochain comme toi-même ! » Pourquoi cela ne suffit-il pas ? Une réflexion de Pasteur Nicolas Geoffroy, Église protestante unie de Melle-Celles.

Un contenu proposé par Ouest-Infos
Vivre et penser la liberté

Vivre et penser la liberté

Ces écrits sur la liberté de Jacques Ellul, pour moitié inédits, fournissent un panorama de la vie et de la pensée d’un homme à la fois entier et aux multiples facettes.

Un contenu proposé par Labor et Fides

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ouest-Infos

Lancé le 1er juillet 2020, Ouest-Infos a pris le relais de Protestant de l’Ouest, mensuel de l’Église protestante unie de France (EPUdF). Sa mission reste inchangée : promouvoir la pensée protestante, former, informer, échanger et transmettre le message du Christ.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram