Réflexion

Dieu à la fois père et mère

Les traditions judéo-chrétiennes conçoivent Dieu comme un père. Mais la symbolique liée à ce mot est infiniment large : consolateur, autorité familiale, protecteur…

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 16 décembre 2020

Auteur : Joël Burri

Lire directement l’article sur Réformés

Comment décrire Dieu? Depuis le IVe siècle, le christianisme a recours aux trois figures de la trinité: Père, Fils et Saint-Esprit. «Des descriptions limitées, mais qui ont pour but d’essayer d’expliciter qui est Dieu avec des mots humains», explique Lauriane Savoy, doctorante en théologie pratique à l’Université de Genève. Des représentations d’autant plus limitées qu’elles sont essentiellement masculines. «Le Père et le Fils sont genrés et on a tendance à oublier l’Esprit, qui ne l’est pas», note la co-directrice de publication d’Une bible des femmes (Labor et Fides, 2018).

«Quand on baigne dans un vocabulaire chrétien, on ne s’en rend plus compte, mais pour les personnes qui sont plus éloignées des Églises, c’est une conception du divin qui est très patriarcale», poursuit la chercheuse. «Et cela n’a pas de raison d’être, puisque, dans les textes bibliques, on utilise aussi des images féminines pour exprimer Dieu

Les valeurs liées au père évoluent

«Aujourd’hui, on peut concevoir le père comme tendre. Mais jusqu’à récemment, la figure paternelle, c’était l’autorité, le chef de famille, le pouvoir, parfois la violence», énumère Lauriane Savoy. «Dans l’Antiquité, le chef de famille avait pouvoir de vie et de mort sur les membres de sa […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

Un appel à ouvrir des failles dans le semi-confinement

La théologienne et poétesse suisse romande Francine Carrillo invite le lecteur à s’inspirer du personnage de Rahab pour se libérer de l’angoisse du semi- confinement.

Un contenu proposé par Réformés

« Il faut donner un horizon à la souffrance imposée par le coronavirus »

Alors qu’au Moyen Âge et jusque dans l’époque moderne, les Églises étaient en première ligne en cas d’épidémies, quel rôle peut-on encore attendre d’elles dans la crise actuelle ?

Un contenu proposé par Réformés

Le paroissien n’est plus ce qu’il était… le pasteur non plus

Les pasteurs genevois troquent de plus en plus souvent la casquette de leader d’une communauté contre celle de chef de projet ou de coach de laïcs.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire