Entre ciel et terre : la mémoire des disparus

Homme de paix convaincu, Andrew Stallybrass a dédié sa vie à Caux-Initiatives et changement. Cet originaire de Liverpool perçoit dans la représentation du songe de Jacob la proximité de l’autre monde...

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 12 mars 2018

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Réformés

…celui des êtres chers qui continuent de nous accompagner au-delà de la mort.

«Mes expériences de vie les plus puissantes, celles où je me suis senti le plus vivant et le plus proche des autres et de Dieu, ont été des temps de mort.» Lorsqu’Andrew Stallybrass pénètre dans la petite chapelle de Caux sur Montreux, ses yeux se posent instantanément sur un grand vitrail dans la nef de l’édifice.

L’œuvre représente Jacob endormi au pied d’un grand escalier surplombé par une nuée d’anges. «C’est le lien entre ciel et terre qui me touche particulièrement dans cette œuvre.» Et des souvenirs de proches décédés, telle la multitude des verres chatoyants, viennent illuminer son visage. «J’ai redécouvert la puissance de ce vitrail après la mort d’une amie très chère. Je me tenais près de l’autel. Il y avait du soleil, les couleurs étaient éclatantes. Soudain, j’ai ressenti cette proximité des disparus. D’ailleurs, cet ouvrage ne représente pas une échelle difficile à gravir comme dans le texte biblique, mais un escalier, tel un grand boulevard aisément franchissable».

Avec son doux accent anglais, le septuagénaire originaire de Liverpool en vient à évoquer la mort de sa mère. Pendant plusieurs jours, il l’a veillée avec son frère cadet. «Mon frère, qui est athée, nous a donné un tel amour à travers sa présence et ses gestes, pendant ces instants, que j’ai vraiment eu le sentiment que si Dieu existe, il se fiche des étiquettes qu’on se donne à soi-même ou dont les autres nous affublent. Cela m’a libéré, j’espère à jamais, du devoir chrétien d’encourager les autres à suivre le même parcours que moi.» […]

Lire la suite sur Réformés

Dans la même rubrique...

T comme transparence

Le philosophe Olivier Abel relève l’actualité de cette valeur issue de la culture américaine mais plus encore de l’influence du puritanisme protestant. Explications.

Un contenu proposé par Campus protestant

Admirables femmes de la Bible

Une recension du livre d'Egbert Rooze, "Femmes symboliques de la Bible".

Un contenu proposé par Évangile et liberté

T comme temps

Notre société semble malade du temps. Comment vivre au mieux le temps qui nous est donné ? Réflexions du philosophe Olivier Abel.

Un contenu proposé par Campus protestant

L’été, l’appel au repos…

C’est l’été ! Et vous avez besoin de vous reposer ? Cela tombe bien ! De tous les textes qui sont proposés dans les listes bibliques cet été, j’ai retenu quelques versets de l’évangile selon Marc 6,29-34 (lecture du 18 juillet) qui parlent du repos justement.

Un contenu proposé par Réveil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants