édito

La littérature comme « théo-logie »

Découvrez l'édito du numéro de l'été 2021 de la revue "Foi & Vie", consacré à la littérature et à la théologie.

Un contenu proposé par Foi & Vie

Publié le 2 septembre 2021

Lire directement l’article sur Foi & Vie

L’on imagine volontiers la théologie austère et sage, engoncée dans un carcan de déclarations figées, et la littérature intrépide, jouant sur les ailes du vent – et donc une rencontre impossible ou, au mieux, peu intéressante. Heureusement, ce n’est là que caricature. Car d’une part la théologie elle-même est d’abord littérature, constituée d’une inépuisable bibliothèque de genres littéraires les plus divers, depuis la Bible elle-même (en grec, bible signifiant, à juste titre, les livres) jusqu’aux écrits d’une multitude exponentielle, qui gravitent autour de ces fondements scripturaires au fil des siècles.

D’autre part, opposer les deux disciplines serait également faire fi de leurs abondantes influences et fertilisations réciproques. Dans l’herméneutique biblique, de nombreuses méthodologies d’analyse littéraire ont influencé la recherche, comme la sémiotique, la rhétorique, la narratologie … sans parler de nombreuses inspirations spirituelles, comme nous en verrons dans nos échantillons. Et de son côté, la littérature n’a jamais été avare de références explicites ou allusives à des textes bibliques, le plus souvent détournés pour en éclairer de nouvelles facettes ou s’en démarquer. Des théologiens influents travaillent au croisement de ces champs, pour le plus grand profit d’un lectorat à la fois féru de littérature et de théologie.

D’où l’intérêt pour la littérature comme théo-logie. Par ce titre, dans un cours-séminaire que j’avais donné à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Genève, j’avais incité les étudiants et étudiantes à interroger des pièces littéraires de leur choix quant à leur capacité d’exprimer quelque chose de Dieu – ou plus largement, d’une transcendance. Or la plupart des présentations s’intéressèrent non tant au contenu exprimé explicitement dans l’œuvre qu’à sa capacité de […]

Lire la suite sur Foi & Vie

Dans la même rubrique...

Pour voyager heureux, voyager léger

Pour le pasteur Pierre de Mareuil, des patriarches jusqu’au Nouveau Testament, le voyage est un exercice spirituel.

Un contenu proposé par Campus protestant

Religion : pourquoi inscrire ses enfants au caté ?

Que les enfants viennent d'un milieu pratiquant ou athée, il existe 5 bonnes raisons de donner une instruction religieuse à ses enfants, selon Antoine Nouis, théologien protestant.

Un contenu proposé par Campus protestant

Changer de nom ?

La parole d'Eric Galia, pasteur de l’Église protestante unie du Bassin Alésien.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Le livre de Ruth face à la cancel culture

Née des débats sociétaux anglo-saxons, la "cancel culture" vise à la remise en cause et l’éviction publique des personnalités ou des œuvres jugées problématiques au nom de critères actuels.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Foi & Vie

Depuis 1898, Foi & Vie – La revue de culture protestante – a toujours cherché à articuler les convictions protestantes et les questions de société. A la croisée de plusieurs courants théologiques, la revue se propose de porter un regard chrétien sur les mutations de notre monde.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants