Le Réseau évangélique suisse valide le changement du Notre Père

Le 4 décembre, après avoir consulté ses membres et sa commission théologique, le Réseau évangélique suisse s'est prononcé en faveur de la nouvelle version du Notre Père.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Publié le 8 décembre 2017

Lire directement l’article sur Évangeliques.info

Toutefois, son acceptation répond plutôt à un soucis d’unité avec les autres dénominations chrétiennes qu’à une conviction. Mandatée pour étudier la nouvelle terminologie, la Commission théologique du RES ne s’est pas montrée unanime sur la pertinence de cette modification, indique le communiqué du 4 décembre.

Si certains membres de la commission saluent la nouvelle traduction estimant «que Dieu ne tente pas» (Jacques ch. 1, v.13), d’autres appuient que la version actuelle s’accorde mieux avec le sens « d’épreuve/mise à l’épreuve » contenu dans le terme grec peirasmos. […]

Lire la suite sur Évangeliques.info

Dans la même rubrique...

Les cauchemars sont-ils une attaque du malin ?

Il peut exister des rêves sources de souffrance psychique, d’un malaise profond dont nous avons besoin d’être libérés. Viennent-ils pour autant de l’adversaire ? La réponse d'un théologien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

Vers la fin de l’été

Découvrez l'édito du numéro de rentrée d’Évangile et liberté dont le dossier de Une est : "La Bible à l'épreuve de la haine".

Un contenu proposé par Évangile et liberté

La Cène, sacrifice de Dieu ?

Libres de toute prescription alimentaire les chrétiens ? Oui, mais la Cène - où l'on mange - n'en est pas moins un des centres de la foi…

Un contenu proposé par Présence

Pourquoi lire les paraboles ?

Jésus donnait la plupart de ses enseignements sous forme de paraboles : des histoires terrestres avec un sens céleste. Une manière simple d'expliquer le Royaume de Dieu à son auditoire.

Un contenu proposé par Campus protestant