Le sacerdoce des femmes, impossible ou incontournable ?

Des femmes pasteures ? Cela va de soit pour la plupart des Eglises issues de la Réforme. Des femmes prêtres ? L'Eglise catholique continue de s'y opposer.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 20 janvier 2018

Auteur : Guillaume Henchoz

Lire directement l’article sur Réformés

Les polémiques autour du féminisme et du harcèlement nous rappellent à quel point l’enjeu de l’accession au ministère pastoral des femmes est d’actualité. La question sous-jacente est celle de leur statut, voire de la reconnaissance des femmes dans la société.

Je déplore de lire encore aujourd’hui les chiffres témoignant des inégalités dont souffrent les femmes au travail. Qu’en est-il de l’Eglise? J’aime mon Eglise Réformée qui – avec ses limites –  tente malgré tout de vivre ce qu’elle a compris de l’Evangile. Même si le temporel – notre monde, notre société – perpétue encore l’inégalité des chances des femmes, le spirituel – l’Eglise – s’évertue, au contraire, à offrir une égalité parfaite.

L’Eglise Réformée proclame ainsi sa conviction que les femmes et les hommes sont des créatures de Dieu. A ce titre, elle leur accorde le même statut. Cette évolution s’est faite non sans mal. Du reste, certaines Eglises protestantes n’acceptent toujours pas que les femmes puissent devenir pasteures. De leur côté, les réformés exigent que les pasteurs aient un Master en théologie, peu importe leur sexe ou leur genre. La seule chose qui prime est la qualité de la formation et la capacité de réflexion de la personne désirant embrasser un ministère pastoral. […]

Lire la suite sur Réformés

Dans la même rubrique...

B comme beauté

La beauté n’est pas contrainte par des canons qui la définissent. C’est le regard de Dieu qui nous apprend à voir la beauté que le monde ne voit pas. La beauté c’est voir le bon, voir le vivant sous toutes ses formes.

Un contenu proposé par Campus protestant

Divin Empereur

Le problème du polythéisme, c’est qu’il ne connaît pas de bornes. Mais pourquoi les empereurs romains ont-ils été divinisés, compliquant considérablement les relations de l’occupant latin auprès du peuple hébreu, puis du christianisme naissant?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Sainte colère, Jacob, Job, Jésus

Se basant sur l'observation de quelques figures bibliques mythiques, la philosophe et théologienne suisse met en avant les aspects bénéfiques de la colère, une émotion souvent décriée. Une nouvelle édition de l'ouvrage paru pour la première fois en 2002.

Un contenu proposé par LibreSens

L’Eglise naissante : une dynamique à revisiter

Alors que nos communautés sont en perte de vitesse, le bibliste Simon Butticaz (UNIL) étudie le premier siècle de l’Eglise. Un modèle à reprendre?

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants