Régime alimentaire

Quand repas et éthique se rejoignent

Les premières pages de la Bible consacrent l’humain comme un végétarien. Un régime qui ne durera pas. Dès le Déluge (Gn 6-9), Dieu lui permet de manger de la viande, sans son sang toutefois. Pourquoi ce revirement ?

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 11 mars 2022

Auteur : Christophe Jacon

Le récit de la Genèse, au chapitre 1, procède à une répartition végétarienne de la nourriture. Aux humains et aux animaux sont assignés des végétaux. Mais différents végétaux ! Alors que les animaux se nourrissent des herbes vertes (la « verdure d’herbe », comprenant peut-être le vert des carottes et des plantes…), à l’humain sont donnés les « herbes semant des semences » (probablement les céréales) et les fruits. L’insistance est mise sur la reproduction comme s’il incombait à l’homme de ne pas épuiser la terre, de veiller à la biodiversité. L’auteur de la Genèse refuse pour l’humanité toute nourriture carnée. Mais devant la sauvagerie de l’humain, manifeste dans l’épisode de Caïn et Abel, et qui se multiplie dans la suite, la répartition végétarienne va être revue et corrigée.

Cette correction aura lieu au moment du Déluge : « Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme se multipliait sur la terre […] et le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre. Il s’en affligea et dit : « J’effacerai de la surface du sol l’homme que j’ai créé, […] » Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. […] Il suivit les voies de Dieu […] La terre s’était corrompue devant Dieu et s’était remplie de violence. Dieu regarda la terre et la vit corrompue, car toute chair avait perverti son chemin sur la terre » (Gn 6,5-12).

Cette dernière expression, expliquant la violence des hommes (« car »), est souvent passée inaperçue. C’est le mérite d’A. Wénin d’avoir su en souligner toute l’importance. Qu’est-ce en effet que cette voie, ce chemin détruit par les humains ? Le mot « chemin » en hébreu, dérèk, désigne fréquemment, au sens figuré, la « conduite » des humains, leur comportement éthique. D’où la question : où, dans les pages qui précèdent, « toute chair » se voit-elle proposer un chemin, une conduite « éthique » ? Où Dieu suggère-t-il un comportement aux humains ? L’exégète belge pense que c’est quand il leur a proposé la nourriture végétale. Ce chemin symbolisait la douceur dans laquelle l’humanité devait s’engager pour construire et vivre dans un espace pacifié. Un chemin qui symbolisait également sa reconnaissance de l’autre, quel qu’il soit, sa volonté de lui faire une place dans le monde tout autant que son renoncement à se placer au centre du monde.

Après le Déluge, Dieu repense le « chemin » éthique de l’humain. En effet, l’humain devient alors le prédateur des animaux (qui craignent de lui servir de nourriture) et leur rival (il peut manger leur nourriture). Dieu fait une place limitée à la violence (la consommation du sang est interdite) en espérant probablement que cette concession permette à l’humain d’assouvir son « animalité » (Gn 4), de faire cesser les violences intrahumaines et de faire advenir l’humain à l’image de Dieu. Passé et présent nous montrent qu’il n’en est rien. Christ seul peut réussir ce chemin.

Dans la même rubrique...

10 versets bibliques pour vous réconforter quand tout va mal

Les Ecritures nous fortifient, elles nous aident à avancer, à grandir dans notre foi et nous encouragent dans les moments difficiles.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Qu’est-ce qu’une bénédiction ?

Les clés pour comprendre cette action, cette parole, manifestation concrète de la puissance divine. Par le pasteur Fabian Clavairoly.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Une Bible pour les sans-abris

Un nouveau modèle devrait de Bible devrait prochainement voir le jour : une Bible spécialement conçue pour les sans-abris.

Un contenu proposé par Christ Seul

Tous le même Dieu

Découvrez l'édito du numéro d'avril 2022 de Croire et Vivre, dont le dossier de Une propose un panorama des principales religions.

Un contenu proposé par Croire et vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast