Zacharie 1 : le prophète de l’espérance

Le journal Ensemble vous propose chaque mois un article sur un passage biblique. Une invitation à lire la Bible, à la questionner, à la méditer.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 22 avril 2019

La première chose que je remarque ici, c’est que Dieu parle (v. 1) ; il parle à Zacharie et, à travers lui, au peuple d’Israël. En effet, Dieu est un être de relation. Il souhaite s’adresser à moi (mais qui suis-je pour cela ?). Dans le Nouveau Testament, c’est encore plus clair : Dieu me/nous propose de vivre une relation personnelle avec lui, en Jésus Christ. Une relation, c’est dans les deux sens : de Dieu vers moi (il peut me parler par la Bible à condition que je la lise, par un événement, par une autre personne) et de moi vers Dieu (c’est la prière). Cette relation est donc de l’ordre du dialogue.

Voilà une parole à prendre en pleine figure ! Pour Zacharie, si la reconstruction du temple a été laissée «en plan» depuis plusieurs années, c’est parce que le peuple est spirituellement «en panne»… Avec raison, on pourra s’étonner que ce miracle qu’a constitué le retour d’exil n’ait pas motivé le peuple davantage et plus longtemps (cf. Esdras 3,11). C’est à croire qu’il est plus facile de se plaindre que de vivre dans la louange et la reconnaissance… Aujourd’hui comme hier, un retour à Dieu s’impose pour nous faire voir que les difficultés de la vie ne sont pas des obstacles destinés à nous faire baisser les bras, mais des occasions de manifester notre confiance dans le Seigneur. Soyons attentifs à ces paroles et ne les écartons pas trop vite.

Accueil à bras ouverts

C’est comme si Dieu disait à son peuple : « Moi, Dieu, je suis tout disposé à vous accueillir ; je vous tends même la main pour vous aider à revenir à moi. Car je ne vous ai jamais rejetés totalement. C’est plutôt vous qui avez coupé… les ponts avec moi. Mais, dans mon amour, je reste tout proche de vous. Vous n’avez même qu’un pas à faire pour revenir à moi ; c’est le pas de la repentance ; il consiste à reconnaître vos torts vis-à-vis de moi. C’est un pas qui coûte, c’est vrai, car il va vous falloir abandonner votre orgueil et votre suffisance. Il coûte, mais il vaut vraiment la peine d’être franchi. Revenez à moi, et je reviendrai à vous ; je vous attends ». Et si ces paroles étaient aussi pour nous ?

Avons-nous conscience que Dieu a des sentiments ? Ici, c’est le langage de l’amoureux : « Je brûle de désir pour ma bien-aimée » (v. 14). « Je ressens une intense jalousie », traduit la TOB. Autrement dit, Dieu réclame de nous un amour exclusif, l’exclusivité de notre amour ! Il entend être aimé et servi, et lui seul, à l’exclusion de toute idole.

Texte biblique

Grâce à Cyrus, les déportés à Babylone ont pu rentrer dans leur pays reconstruire le temple

La deuxième année du règne de Darius, au cours du huitième mois, le Seigneur s’adressa au prophète Zacharie, fils de Bérékia et petit-fils d’Iddo.

Il lui ordonna de dire aux Israélites : « Moi, le Seigneur de l’univers, je me suis violemment irrité contre vos ancêtres. Mais revenez à moi, le Seigneur, et je reviendrai à vous, je vous le promets. N’imitez pas vos ancêtres. Autrefois les prophètes les ont exhortés de ma part à renoncer à leur mauvaise conduite et à leurs actions indignes, mais ils n’ont pas voulu écouter et ils ne m’ont pas obéi.

Vos ancêtres ne sont plus là et les prophètes n’ont pas vécu indéfiniment, vous le savez bien.

Cependant les paroles et les ordres que j’avais transmis à mes serviteurs les prophètes ont finalement convaincu vos ancêtres ; ils ont changé d’attitude, ils ont reconnu que je les avais traités comme je l’avais décidé et comme le méritaient leur conduite et leurs actes. (…) J’ai un amour ardent pour Jérusalem et la colline de Sion, mais j’éprouve une violente irritation contre les nations trop sûres d’elles. En effet, lorsque ma colère contre Israël était encore faible, elles ont contribué à sa ruine.

C’est pourquoi, je le déclare, moi, le Seigneur de l’univers, je vais revenir à Jérusalem pour y manifester ma bonté. Mon temple y sera rebâti, et l’on reconstruira la ville. »

Puis l’ange me demanda de proclamer cet autre message : « Mes villes vont retrouver leur bien-être, déclare le Seigneur de l’univers, je choisirai de nouveau Jérusalem, je viendrai au secours de Sion. » (Zacharie 1,1-6 et 14-17).

Présentation du livre

Né probablement en exil à Babylone, Zacharie (« L’Éternel se souvient ») est revenu à Jérusalem avec des déportés à l’époque de la restauration du Temple. Contemporain du gouverneur Zorobabel et du grand-prêtre Josué (à ne pas confondre avec le successeur de Moïse), Zacharie faisait partie de la tribu de Lévi puisque son grand-père était un sacrificateur (Néhémie 12,4). Le livre de Zacharie se présente en deux parties : la première (c hapit re s 1- 8), d até e de 520 à 518 av. J.-C., concerne l ’actualité de l ’époque  ; la deuxième (chapitres 9-14), non datée, concerne l’avenir. Cité plusieurs fois dans le Nouveau Testa ment, Zacha rie a pu être appelé « le prophète de l’espérance ».

Pour méditer

• Quel message Zacharie doit-il faire entendre de la part de Dieu ?

• Comment entendre cet appel : « Ne soyez pas comme vos pères » ?

• Pourquoi Zacharie adresse-t-il ce message ?

• Ce message est-il encore d’actualité aujourd’hui ? Pour qui : pour Israël ou d’autres peuples ? pour mon église ? pour moi ?

• Que m’inspire l’expression « l’Éternel consolera encore Sion » ? Que puis-je en retenir au sujet du pardon de Dieu ?

• Y a-t-il encore des prophètes aujourd’hui ? À quoi pouvons-nous les reconnaître ?

Histoire

En 587 avant Jésus-Christ, après la chute de Jérusalem, les habitants du Royaume de Juda sont déportés à Babylone. Par la suite, en l’an 539, Babylone tombe aux mains du roi de Perse, Cyrus, lequel, dès l’année suivante, met en place «l’aide au retour» pour que les exilés puissent regagner leur pays. En fait, plusieurs vagues vont se succéder sur la route Babylone Jérusalem, mais certaines familles israélites, ayant pris racines à Babylone, ne rentreront jamais à Jérusalem. La première vague de ces déportés rentrant-d’exil va entreprendre très vite la reconstruction du temple. Cependant, le manque de persévérance et l ’ hostilité de l’entourage auront raison de l’enthousiasme initia l. Alors, vers 520 avant Jésus-Christ, deux prophètes, Zacharie et Aggée, se lèvent pour faire entendre un message de la part de Dieu et pour pousser à la reprise des travaux. Le prêtre Esdras en parle d’ailleurs dans le récit qu’ il fait de ces événements.

Glossaire

Prophète : C’est celui qui «  parle devant  »  (c’est le sens même du mot), une sorte d’ambassadeur qui parle de la part de Dieu et qui a un message à transmettre. Mais c’est aussi un visionnaire, qu’on appelle parfois «voyant», puisqu’il voit ce que le commun des mortels ne discerne pas.

Temple : Plusieurs sanctuaires ont été édifiés à Jérusalem ; il y eut le temple de Salomon, construit autour de 950 av. J.C. et détruit en 587 av. J.C. par Nabuchodonosor. Du temps de Zacharie, c’est la construction du second temple qui commence ; par la suite, il sera remplacé par le temple d’Hérode, celui que connaîtra Jésus.

Sur le même thème

1 Thessaloniciens : quand viendra le jour du Seigneur

1 Thessaloniciens : quand viendra le jour du Seigneur

Le journal Ensemble vous propose chaque mois un article sur un passage biblique. Une invitation à lire la Bible, à la questionner, à la méditer.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Isaïe 40-55 : un message de réconfort

Isaïe 40-55 : un message de réconfort

Le journal Ensemble vous propose chaque mois un article sur un passage biblique. Une invitation à lire la Bible, à la questionner, à la méditer.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Noël : le message d'Osée

Noël : le message d’Osée

Durant les deux semaines précédant Noël, nous vous invitons à lire le livre du prophète Osée, un des principaux « petits prophètes » du Premier Testament.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants