De la difficulté d’être parent
Soutien

De la difficulté d’être parent

Face au manque de structures d’accueil pour les enfants, plusieurs paroisses ont initié leurs propres projets. Mais elles ont aussi développé une véritable écoute pour les parents.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 4 mars 2020

Auteur : Camille Andres

Lire directement l’article sur Réformés

Comme tous les mardis après-midi, la grande salle colorée du Foyer paroissial de Penthalaz résonne des voix des enfants venus jouer. Catherine Novet, diacre qui a imaginé cet accueil «Arc-en-ciel», s’active pour préparer de la place… pour les parents. Car autour de petites tables, à l’entrée du jardin d’enfants, ils s’installeront pour discuter. C’était peut-être ça, la plus grande surprise pour Catherine Novet. «Au départ, j’avais de grands idéaux, je me disais que les parents d’aujourd’hui n’ont plus l’occasion de passer beaucoup de temps avec leurs enfants. J’imaginais donc un lieu où ils pourraient se retrouver pour partager.» En fait, beaucoup de parents sont contents de laisser jouer les enfants et de se poser pour «partager leurs joies et soucis d’adultes». Les habitués de cet espace gratuit et ouvert à tous sont issus d’horizons très différents. «On trouve des De la difficulté d’être parent femmes au foyer habitant le quartier ou les villages voisins, des familles urbaines récemment installées à la campagne, suisses ou issues de la migration.» C’est la naissance d’un enfant qui déclenche l’invitation aux familles par la paroisse, à condition qu’elles déclarent leur confession à la commune. L’offre s’adresse cependant aux personnes de toute confession, mais reste largement méconnue.

Soutien mutuel

On vient d’abord à l’Arc-en-ciel pour échanger des adresses, des contacts, des réseaux, se soutenir les uns les autres. Les discussions s’orientent souvent sur […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

Trouver le juste équilibre…

Ni bienveillante ni maltraitante ! Depuis quelques temps, je ressens un profond malaise, je me sens hypocrite… Je participe à des groupes sur l’éducation bienveillante mais ne m’y sens plus toujours à ma place.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

L’éducation, approximative ou éducative ? Et les parents dans tout ça ?

Agnès Labbé compose depuis quelques temps entre l’éducation bienveillante et la réalité des aléas de son quotidien. Elle développe une vision décomplexée de la parentalité...

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer
De quoi elle se plaint, la maman d’aujourd’hui ?

De quoi elle se plaint, la maman d’aujourd’hui ?

C’est quoi son problème ? Elle passe son temps sur les réseaux sociaux à poster des photos. C'est le genre de propos qui pousse à un léger recadrage !

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram