Vie quotidienne

Partage : ouverture de la Bibliothèque d’objets de Montreuil

Depuis le 6 avril, l’ancien centre de santé de Montreuil (Seine-Saint-Denis) héberge une bibliothèque qui propose des objets en prêt ou en location à la semaine, à petit prix.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 13 avril 2022

Auteur : Camille Verdi

C’est une bibliothèque pas vraiment comme les autres. La Bibliothèque d’objets de Montreuil (BOM) vient d’ouvrir le 6 avril dernier. Sa particularité : elle propose à ses adhérents d’emprunter, à petit prix, des objets utiles ponctuellement mais bien souvent onéreux à l’achat. C’est l’association l’Observatoire du partage qui a investi les locaux de l’ancien Centre de santé de Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour y créer ce fameux tiers-lieu. 

Nous avons environ 300 objets pour l’instant. Mais l’objectif est bien d’atteindre les 1 000 objets d’ici la fin de l’année”, indique au Parisien Sylvain Mustaki, le président de l’association l’Observatoire du partage. Depuis deux mois, une campagne de dons a été mise en place dont deux tiers des objets sont issus. Un petit tiers a été acheté, précise-t-il au quotidien. Perceuses, marteaux, tournevis, cafetières, grille-pain, gaufrier, vidéoprojecteur, rollers, tente, cocottes, machines à coudre, matériel informatique, de musique : voilà tout ce qu’il est possible de trouver dans ce lieu alternatif.

Découvrir les enjeux écologiques

Nous avons pour mission de contribuer à limiter la fabrication d’objets inutiles et de déchets, d’encourager à réparer les objets plutôt que de les jeter, et de créer du lien social et de la solidarité dans la commune et même au-delà”, explique Charlotte Khosla, cheffe de projet au sein de l’Observatoire du partage, auprès de Libération. Réparation, réemploi et partage sont les maîtres-mots de ce projet qui a pour devise : “Acheter moins, jeter moins, partager plus ! 

La location pourra être gratuite ou aller jusqu’à 50 euros à la semaine. “Pour un article qui coûte moins de 20 euros dans le commerce, la location est gratuite. Nous demandons 50 euros pour les articles estimés à plus 1 000”, détaille Charlotte Khosla. Coût de l’adhésion annuelle : entre 1 et 10 euros. “La durée moyenne d’utilisation d’une perceuse sur toute sa durée de vie, c’est 12 minutes ! Imaginez le gaspillage en termes de matériaux, d’énergie que représente cet achat individuel. Un objet qui n’est utilisé que deux fois par an est plus utile dans un lieu où il peut être partagé”, ajoute-t-elle. 

Je ne souhaite pas donner de leçon ou faire de l’idéologie. J’espère attirer des gens qui viennent pour lutter contre les fins de mois difficiles. Et si la fréquentation de la Bibliothèque d’objets leur permet de découvrir les enjeux écologiques, eh bien ce sera du bonus !”, avance Sylvain Mustaki, auprès de Libération.

Dans la même rubrique...

Entre besoin et satisfaction, mon cœur balance

Faire la distinction entre ce qui nous est absolument nécessaire et ce que nous désirons peut être un exercice compliqué. Comment trouver le contentement lorsque nos besoins restent inassouvis ? Perspectives.

Un contenu proposé par SpirituElles

Surprends-moi !

Des façons simples et romantiques de parler les 5 langages de l’amour.

Un contenu proposé par Éditions Farel

Couples mixtes : richesses… et défis

Si les mariages mixtes ont plus que doublé en cinquante ans, choisir un conjoint issu d’une culture différente peut ajouter des défis au quotidien. Quelques conseils pour construire une relation durable, malgré les différences.

Un contenu proposé par SpirituElles

Mon kit de survie

Pour vivre avec sérénité les jeunes années de mes enfants, ma belle-sœur m’a donné l’idée de ce kit de survie, composé de quelques éléments de base qui ressourcent et font du bien.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer