Réflexion

Art poétique du haïku biblique

Et si le haiku, ce très court poème était un moyen efficace de ne retenir du texte biblique que son aspect qui frappe au sens propre ?

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 29 avril 2021

Lire directement l’article sur Forum protestant

«Une certaine fugitivit黫une certaine évanescence»«sitôt lu, sitôt effacé»: et si le haiku, ce très court poème en trois parties, puisqu’il exprime la «brièveté de nos vies encadrées par la plus légère des légèretés», était un moyen efficace de «ne retenir du texte biblique que son aspect qui frappe au moment de sa lecture, mais qui frappe au sens propre»? Explications et expériences par Étienne Pfender, auteur des Soixante-dix haïku bibliques.

L’art et l’interprétation biblique

Lorsque Rembrandt nous offre – parmi tant d’autres – la description d’une scène biblique, que ce soit Moïse sauvé des eauxLe retour du fils prodigueLes vendeurs chassés du temple…, que retient-il de sa lecture biblique? Comment articule-t-il la surprise de la fille du Pharaon et la fragilité du poupon, la tendresse d’un père et la jalousie du fils aîné, quel degré de violence dépeint-il dans le tohu-bohu provoqué par le Christ au milieu des profiteurs? Ce qu’il favorise dans sa mise en scène, cadrage, arrière-plan, couleurs, élan du mouvement, expression des visages ou leur dissimulation, n’est-ce pas déjà là un commentaire de texte, une interprétation, voire une prédication silencieuse?

Il est connu que la musique religieuse de Bach contient également une forte valeur de prédication, grâce aux harmonies puissantes et d’une richesse inouïe rehaussant encore, s’il en était besoin, le contrepoint majestueux. Le choix des inflexions, de l’instrumentation, des nuances comme du tempo et bien d’autres moyens encore participent du choix du compositeur pour rendre attentif l’auditeur à tel ou tel aspect du texte qu’il préfère accentuer. Mise en relief édifiante, plutôt que réduction, car toute compréhension n’est que partielle, déjà en temps ordinaires, et donc a fortiori lorsqu’on tente d’approcher l’Esprit avec nos si faibles moyens… Heureusement que Lui ne craint pas de nous côtoyer!

Mais aussi dévoilement de l’intimité de l’artiste peintre, musicien, architecte, poète… qui à un moment donné a senti, ressenti quelque chose d’indicible justement, et que l’art s’efforcera de retranscrire tant bien que mal. À vrai dire, plutôt avantageusement! Ne boudons pas notre plaisir face à des œuvres renversantes et aux clés d’entrée inépuisables, qui interrogent toujours la […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Les rêves d’enfants sont politiques

La polémique sur les déclarations de la maire de Poitiers Léonore Moncond’huy pose la question de la politique des imaginaires.

Un contenu proposé par Forum protestant

Foi et poésie au bout du fil

Afin d'initier le public à la poésie de la foi, cinq dialogues radiophoniques entre une spécialiste et une néophyte ont été réalisés.

Un contenu proposé par Forum protestant

Climat : et si on prenait la population au sérieux ?

Prendre au sérieux la production» de la Convention citoyenne pour le climat, "c’est avant tout en conserver l’esprit, le sens, un même niveau d’ambition dans les objectifs".

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire