Netflix

« Dark », la fin réussie d’un voyage vertigineux

Dark est sans doute une des séries les plus ambitieuses et les plus complexes que je connaisse.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 2 juillet 2020

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Comment résumer Dark dont la troisième et dernière saison a été mise récemment en ligne sur Netflix ? J’aurais envie de répondre : c’est impossible ! Rappelons simplement comment ça commence : dans une petite ville allemande, un enfant disparaît mystérieusement. Après, ça devient compliqué, avec des secrets et des liens multiples qui se révèlent petit à petit entre les membres de quatre familles, des voyages dans le temps, des paradoxes temporels, des rebondissements incessants… bref, une intrigue assez vertigineuse ! Dark est sans doute une des séries les plus ambitieuses et les plus complexes que je connaisse, et elle se termine avec une saison 3 réussie.
Il faut le dire, chaque saison est plus noire et plus complexe. Même si l’ambiance est sombre (particulièrement dans cette saison finale), il y a un certain côté ludique à démêler l’écheveau des différents fils narratifs et des liens entre les personnages. Et c’est un véritable casse-tête, qui se confirme et s’accentue pour la saison finale. (SPOILER : puisqu’en plus du voyage temporel vient s’ajouter le voyage entre deux mondes parallèles). Alors avouons-le, pendant les trois quarts de la saison, il nous arrive d’être un peu perdus. Il peut même être légitime parfois de mettre l’épisode en pause pour prendre le temps de bien identifier les liens qui unissent les différents personnages en présence. Et puis, dans l’avant-dernier épisode, toutes les pièces du puzzle se mettent en place, et (presque) tout devient clair voire évident, en tout cas cohérent ! Quant au dernier épisode, il propose un final convaincant, avec une certaine poésie, qui finit par conférer à la série une dimension de fable métaphysique. 
Car Dark assume pleinement sa dimension philosophique, autour du temps bien-sûr, mais aussi de la vie et de la mort, de l’amour, du destin et du libre arbitre, du bien et du mal, et même de la religion, de la foi et de Dieu (avec notamment plusieurs symboles bibliques).
On connaît peu en France les acteurs allemands mais le casting, très important, avec souvent plusieurs versions des mêmes personnages, à des âges différents, est vraiment bon. La réalisation est pleinement adaptée à l’histoire, au service d’un scénario tortueux mais passionnant.
Ce qui est certain, c’est qu’en trois saisons et […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Un fils », un remarquable drame

Le film parle bien-sûr de la filiation et de paternité, mais aussi des secrets enfouis qui finissent toujours par émerger.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« The Looming Tower », dans les coulisses du 11 septembre

Cette série évoque les coulisses des événements qui ont conduit au drame international.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Space Force », une série comique réussie

Une série satirique qui s’amuse notamment de l’appareil administratif américain, de la rigidité militaire ou encore des relations internationales.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram