« Demeure par ta grâce » : quelle histoire ?

« Demeure par ta grâce »

Comme n’importe quel texte littéraire, nos cantiques ont une histoire, un auteur et un contexte. Zoom sur « Demeure par ta grâce ».

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 27 mai 2018

Auteur : Laurent Marty

Le culte se termine. La bénédiction sur l’assemblée vient d’être prononcée. Elle répond une dernière fois, comme pour dire qu’elle a bien entendu et reçu cette bénédiction de la part de Dieu qui l’accompagnera dans les jours qui viennent. C’est bien souvent à ce moment-là qu’est chanté ce cantique : Demeure par ta grâce.

Il affirme et confirme alors la protection de Dieu : la présence de Dieu au quotidien, sa lumière qui éclaire les chemins, la grâce et l’Esprit toujours donnés, Jésus-Christ pour berger, la fidélité de Dieu pour ce jour et pour toujours.

Que rajouter de plus

Rien sinon chanter les paroles sur une mélodie d’une grande simplicité, enfantine, composée uniquement de blanches et de noires par un instituteur et cantor allemand, en 1608 : Melchior Vulpius (1560-1615). Les paroles d’origine, écrites par Josua Stegmann (1588-1632), étaient un peu différentes de la traduction que nous avons aujourd’hui et qui sont de J. F. Monnier. Josua Stegmann, d’abord surintendant du comté de Schaumbourg et professeur au gymnase, devint professeur de théologie en 1621 à Rinteln.

Les débuts de la guerre de Trente ans déclenchée par l’empereur Ferdinand 2, qui voulait étouffer la Réforme, l’ont profondément marqué. C’est, à cette même période, le début du chant religieux protestant. Josua Stegmann se réfugia dans la prière invoquant la protection de Dieu. Il a écrit les paroles de ce cantique en 1627. Il est mort suite aux persécutions dont il a été victime.

L’ennemi dont il est question dans les paroles de ce cantique était alors très concret pour lui. Heureux sommes-nous aujourd’hui de pouvoir le chanter dans un contexte pacifié. D’autres chrétiens, aujourd’hui dans le monde sont encore persécutés et ce cantique prend alors une toute autre tonalité. Mais, quel que soit le contexte, il est toujours une affirmation de la présence de Dieu dans le quotidien de nos vies. Présence incarnée en Jésus-Christ.

Sur le même thème

"À celui qui nous aime"

« À celui qui nous aime »

Comme n’importe quel texte littéraire, nos cantiques ont une histoire, un auteur et un contexte. Zoom sur « À celui qui nous aime ».

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
« Je louerai l’Éternel » : un cantique, une histoire

« Je louerai l’Éternel »

Comme n’importe quel texte littéraire, nos cantiques ont une histoire, un auteur et un contexte. Zoom sur « Je louerai l’Éternel ».

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
C’est un rempart que notre Dieu

C’est un rempart que notre Dieu

En cette période de 500e anniversaire de la Réforme, voici un cantique qui fait partie des représentants les plus connus de l’hymnologie protestante.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire