Série

Et si les nazis avaient gagné la guerre ?

"The Man in the High Castle" est une série inspirée du roman éponyme de Philip K. Dick qui propose une uchronie inquiétante.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 8 mai 2020

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Ce ne sont pas les Alliés qui ont remporté la Deuxième Guerre Mondiale mais l’Axe… Après que les nazis ont largué une bombe atomique sur Washington en décembre 1945, les Etats-Unis ont finalement capitulé en 1947. Le Troisième Reich et l’Empire du Japon se sont réparti le monde. L’Amérique est divisée en trois territoires : de la côte est aux Montagnes Rocheuses, elle est sous occupation nazie, avec New York comme capitale, la côte est est sous contrôle nippone avec San Francisco comme capitale, et une zone neutre sépare les deux empires.

En 1962, Adolf Hitler est malade et les tensions entre l’Allemagne et le Japon sont de plus en plus fortes. Mais de mystérieux films circulent en Amérique, associés à un homme qu’on appelle le “Maître du Haut-Château”. La Résistance s’efforce de les lui transmettre alors que les nazis tentent de les récupérer. Hitler est fasciné par ces films. En effet, dans ces films, ce sont les Alliés qui ont gagné la guerre !

La série est inspirée du roman éponyme de Philip K. Dick – un chef d’oeuvre – qui propose une uchronie inquiétante, imaginant le monde si l’Axe avait remporté la Deuxième Guerre Mondiale. La première qualité de la série est d’ailleurs la “reconstitution” de cette réalité alternative d’une Amérique nazie des années 60, avec un souci du détail remarquable. Visuellement, c’est très réussi et crédible… et donc d’autant plus inquiétant !

La première saison, relativement proche du bouquin (mais avec  […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Better Call Saul », brillant spin off

Non seulement "Better Call Saul" ne déçoit pas mais il n’a pas à rougir de la comparaison avec son prédécesseur.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Tales from the Loop », une merveille

Dans cette série, ce qui compte avant tout, c’est l’émotion, l’humanité, la poésie.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville
Unorthodox… libre, enfin libre !

Unorthodox… libre, enfin libre !

Unorthodox, une vraie perle fraîchement débarquée sur Netflix, est une mini-série en quatre parties sur l'émancipation d'une jeune fille qui quitte sa communauté juive orthodoxe.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast