Hostiles

Scott Cooper réalise son souhait de faire un western, à sa façon. L'action se déroule en 1892. Le Capitaine Jo Blocker doit une dernière mission à l'armée. Héros sans pitié, il reçoit l'ordre d'escorter un vieux chef cheyenne, avec sa famille, vers sa terre tribale, par ordre du président des États-Unis.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 11 avril 2018

Auteur : Arielle Domon

Lire directement l’article sur Pro-Fil

« L’âme américaine est dure, solitaire, stoïque. C’est une tueuse. Elle n’a pas encore été délayée». Cette phrase de D.H. Lawrence en exergue nous donne le ton de l’œuvre qui nous attend, après le massacre d’une famille de colons par des Comanches, en scène d’introduction.

Hostiles ? Les Comanches, certainement, les Cheyennes tout autant mais aussi les soldats et la société civile des trappeurs ou des propriétaires terriens. Tous sont des sauvages, ne comptant que sur la violence et leur haine de l’autre pour survivre. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Théodore Monod, savant, sage et saint

Regard sur l'apport humaniste et spirituel de Théodore Monod. (Re)découvrez le documentaire de Caroline Reussner.

Un contenu proposé par Campus protestant

M (documentaire)

Après avoir travaillé avec Amos Gitaï, la réalisatrice Yolande Zauberman s’inscrit dans la tradition d’un cinéma direct visant à libérer la parole...

Un contenu proposé par Pro-Fil

Coup de chapeau à… Laurent Lafitte !

Vendredi 22 février, c’était la cérémonie des Césars. Le billet de Nathalie Leenhardt, directrice de la rédaction de Réforme.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants