James H. Cone - La théologie noire américaine de la libération
Droits civiques

James H. Cone – La théologie noire américaine de la libération

De Martin Luther King au mouvement Black Lives Matter, le racisme qui sévit encore aujourd'hui aux Etats-Unis ne cesse d'interroger la théologique chrétienne. Comment sortir de cette spirale de violence et de haine ?

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Publié le 15 octobre 2020

Martin Luther King s’est attaqué au nom de ses convictions religieuses et par des méthodes d’action non-violentes à la ségrégation raciale qui sévissait alors aux États-Unis.

Dans le même temps, Malcolm X prônait une révolte violente pour que les Noirs arrachent par la force leurs droits fondamentaux à l’égalité et à la citoyenneté.

James H. Cone est l’un des premiers à avoir travaillé ces questions de l’émancipation des noirs sur un plan strictement théologique. Son ouvrage Black theology and black power (Théologie noire et pouvoir des Noirs) paru en 1969 soit un an après l’assassinat de King, a marqué un véritable tournant dans la réflexion théologique, une forme d’émancipation par rapport à la théologie élaborée jusque-là par les blancs.

Le théologien suisse Henry Mottu a bien connu James Cone à l’Union Theological Seminary de New-York, et a été témoin de ces débats passionnés. Il montre dans cet ouvrage que le racisme ne cesse d’imprégner nos habitudes, nos mœurs, notre langage, des deux côtés de l’Atlantique, ce qui doit nous rendre très vigilants.

James Cone est l’un des auteurs qui l’a révélé et qui a indiqué un chemin – un chemin coûteux – pour surmonter ce racisme. Son travail a inspiré notamment la théologie féministe, qui s’attaque à une autre forme de ségrégation.

Au moment où les États-Unis connaissent des exactions à répétition de policiers ou de suprématistes blancs à l’encontre des Noirs, ce livre ouvre une réflexion salutaire.

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Olivétan

Vous pourriez aimer aussi

Disparition de John Lewis, militant des droits civiques

Le militant des droits civiques, parlementaire et pasteur baptiste américain John Lewis est décédé le 17 juillet à l'âge de 80 ans.

Un contenu proposé par Évangeliques.info
Aux États-Unis, un apartheid qui ne dit pas son nom

Aux États-Unis, un apartheid qui ne dit pas son nom

En 2016, le journaliste et documentariste Julien Icare s’est penché sur le retour de la ségrégation aux États-Unis.

Un contenu proposé par

Racisme dans la police

Comment comprendre le retentissement mondial de la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis ? Le racisme dans la police est-il une réalité en France, en Belgique, comme aux Etats-Unis ou au Canada ?

Un contenu proposé par Campus protestant
À Minneapolis, le souvenir de Martin Luther King ?

À Minneapolis, le souvenir de Martin Luther King ?

Après la mort de George Floyd, les émeutes sont-elles le prolongement du combat de Martin Luther King ? Pas sûr…

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Éditions Olivétan

Les Éditions Olivétan proposent des livres à destination d’un public généraliste intéressé par la Bible, le protestantisme (histoire, culture, idées), l’analyse protestante d’un thème de société ou d’une question d’actualité.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast