« Je n’ai jamais cessé d’aimer Jésus »

« Je n’ai jamais cessé d’aimer Jésus »

Amélie Nothomb revisite dans "Soif", son nouvel opus, la crucifixion du Christ. Rencontre.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 6 septembre 2019

Lire directement l’article sur Réformés

Si l’écrivaine s’octroie de nombreuses libertés, son roman dégage une véritable émotion face au sacrifice de Jésus à la Croix. Déconcertant.

Soif. On croyait  – à juste titre – que le nouveau roman d’Amélie Nothomb reviendrait sur sa passion pour le champagne. On en était loin! La soif dont parle aujourd’hui la romancière est sa quête de spiritualité, et plus particulièrement du dialogue personnel qu’elle dit entretenir depuis toujours avec Jésus. Le roman se concentre d’ailleurs sur les dernières heures du crucifié, raconté à la première personne.

Véritablement scandalisée par cette notion de sacrifice, l’auteure s’invente une autre lecture des événements et prend ses libertés. Entre l’amour entretenu avec Marie-Madeleine, son admission que la Croix est une grossière erreur et les liens entre Père et Fils, le roman a de quoi choquer certains chrétiens. D’autres préféreront se réjouir que leur Christ soit ainsi mis de telle sorte sous le feu des projecteurs – le roman pouvant de plus, selon de nombreux commentateurs de la scène littéraire, bien remporter le prestigieux Prix Goncourt. Interview.

En quoi ce livre représente-t-il le livre votre vie ?

Parce que c’est mon projet le plus ancien. J’avais 2 ans et demi quand mon père m’a parlé de Jésus, et ça a été un coup de foudre sans précédent – ni équivalent d’ailleurs dans ma vie par la suite. J’ai toujours su que je me rapprocherais de ce destin d’une […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

À la garde… une question de vie et de mort

À la garde… une question de vie et de mort

Il y a des livres qui sont comme de vrais petits bonheurs, des friandises que l’on déguste avec tendresse et plaisir.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Retours à la foi

Retours à la foi

En France, sur les 10 dernières années, on estime à plus de 50 000 le nombre de fidèles convertis ou revenus au protestantisme.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos
Les victorieuses

Les victorieuses

Il faut saluer le mérite de Laetitia Colombani d’avoir choisi comme héroïne une femme qui prêche l’Évangile dans les rues de Paris aux plus démunis.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !