"Karl Barth refuse toute glorification de l'être humain"

« Karl Barth refuse toute glorification de l’être humain »

Karl Barth fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études qui donnent un nouvel éclairage à sa pensée. Idées clés avec le théologien Christophe Chalamet.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 15 février 2019

Auteur : Nicolas Meyer

Lire directement l’article sur Réformés

Sur quoi portent les premières réflexions de Barth ?

CHRISTOPHE CHALAMET Cela commence avec la Première Guerre mondiale. Karl Barth se dit que Dieu est Dieu et l’homme est homme. Ou plutôt, Dieu est Dieu et le monde est monde. Il trouve que la théologie dans laquelle il a été formé confondait à certains égards Dieu et l’homme. En effet, au début de la Première Guerre mondiale, Dieu était souvent mis au service du projet de guerre allemand. La plupart de ses professeurs n’avaient aucun problème à instrumentaliser le christianisme. Barth a donc commencé par vouloir distinguer les deux sans forcément les séparer.

Le principal cliché sur Barth ?

C’est que le Dieu de Barth est le «Tout- Autre». Mais Barth va évoluer sur ce point. Même dans sa théologie du début des années 1920, période durant laquelle il écrit le commentaire de L’Epître aux Romains, son intérêt n’est pas uniquement de parler de l’altérité de Dieu. Ce qui l’intéresse, c’est de parler de la rencontre de Dieu avec l’être humain et avec le monde. Son but n’est surtout pas de déplacer Dieu dans un au-delà. Dans les années 1940 et 1950, il mettra l’accent sur l’humanité de Dieu plus que sur sa divinité. Pour le théologien, Dieu nous rejoint dans notre humanité en Jésus de Nazareth. C’est le message décisif de Karl Barth.

Voulait-il remettre l’homme à sa place ?

Il refuse toute glorification de l’être humain. Nous sommes loin de la vision rousseauiste ou moderne de l’être humain qui peut s’auto-réaliser grâce […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

Karl Barth, une vie face aux soubresauts du XXe siècle

Karl Barth, une vie face aux soubresauts du XXe siècle

Survol de la vie d’un homme qui a traversé deux guerres mondiales et s’est éteint durant la guerre froide.

Un contenu proposé par Réformés
Coup de patte ou de chapeau à…

Coup de chapeau à… Karl Barth !

J’ai fait un rêve. Oui, j’ai rêvé que notre pays parvenait à s’unir, à se vivre comme une communauté de désir et d’avenir.

Un contenu proposé par
Michaël Foessel et Pierre Encrevé invités des Improvisations protestantes

« Karl Barth, le théologique et le politique »

Le 14 mars à 19h, les Improvisations protestantes seront consacrées à Karl Barth. Le philosophe Michaël Foessel et le linguiste Pierre Encrevé débattront de son héritage et nous diront en quoi la pensée de Karl Barth peut nous éclairer aujourd'hui.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants