Netflix

« Love and Monsters » : de l’amour, certes, et des monstres

Une comédie de Michael Matthews pas très originale mais efficace et divertissante.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 23 avril 2021

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Alors qu’une météorite géante s’apprête à entrer en collision avec la Terre, l’humanité s’unit pour envoyer tous ses missiles pour la détruire… mais les retombées de l’explosion transforment les insectes et autres petites bestioles en monstres géants qui vont prendre le contrôle de la planète. Ce qui reste de l’humanité doit alors se réfugier sous terre. Sept ans plus tard, Joel Dawson décide de quitter le bunker où il vit avec sa colonie pour rejoindre sa petite amie du lycée, Aimee, avec qui il a renoué quelques semaines auparavant, par radio. Même si, pour cela, il devra parcourir 130 km en surface et affronter tous les dangers…

Love and Monsters est une comédie post-apocalyptique avec, comme son nom l’indique, de l’amour et des monstres ! L’introduction du film donne rapidement une explication abracadabrantesque, et ironique (l’humanité s’unit… pour sa propre perte), pour justifier que la terre est désormais remplie de monstres terrifiants. Mais on s’en fiche un peu ! On l’aura compris : le film n’a pas l’intention de jouer la carte de la vraisemblance mais celle du divertissement.

En réalité, c’est une sorte de Zombieland (le film de Ruben Fleischer) où les zombies sont remplacés par des monstres. On retrouve les […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Le serpent », fascinant et glaçant

C'est une mini-série remarquable qui fait notamment le portrait glaçant et sans complaisance d’un tueur en série insaisissable.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Small axe » : une fresque magistrale en cinq tableaux

Cinq films qui évoquent les conditions de vie des britanniques Noirs entre la fin des années 60 et le début des années 80.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« WandaVision », un Marvel façon sitcom

"WandaVision" est une mini-série réussie, tout à fait divertissante, et même très originale.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire