Film

« Madre », un drame troublant et bouleversant

Un drame poignant qui illustre le fait que la blessure d’une mère qui a perdu un enfant ne se referme jamais.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 5 août 2020

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Elena a perdu son fils de 6 ans dans des circonstances tragiques : elle est impuissante au téléphone alors que le jeune garçon lui dit qu’il est seul sur une plage, laissé par son père. Dix ans après, Elena vit dans la région même où son fils a disparu; Elle y travaille dans un restaurant, au bord de la mer. Sa vie suit douloureusement son cours… jusqu’au jour où elle croise, sur la plage, un adolescent qui aurait l’âge de son fils et qui lui ressemble.
Le film s’ouvre sur une scène d’une tension insoutenable, un très long plan séquence où Elena est au téléphone avec son fils de 6 ans lui disant que son père l’a laissé seul sur une plage et qu’il ne revient pas. On ne voit rien, on entend juste la conversation, et on imagine la scène… Une ouverture d’une intensité dramatique rare qui nous met KO et qui rappelle certaines scènes virtuoses des précédents films de Rodrigo Sorogoyen, ses remarquables thrillers El Reino et Que Dios nos perdone. Et puis changement complet d’atmosphère avec un plan large sur une plage duquel émerge petit à petit une femme qui marche, au bord de l’eau, seule. C’est Elena, dix ans plus tard. Elle croise un groupe d’adolescents qui courent et son regard est attiré par l’un d’eux, qui aurait sans doute le même âge que son fils…
Madre est film troublant et bouleversant. Un drame poignant qui illustre le fait que la blessure d’une mère qui a perdu un enfant ne se referme jamais… qu’une telle douleur peut littéralement interrompre la vie d’une mère, et que le chemin qui […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Parlement », dans les coulisses de l’Union européenne

Cette série satirique et grinçante, avec des personnages caricaturaux mais attachants, comporte une dimension pédagogique.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville
"Le Traître" de Marco Bellocchio

« Le Traître » de Marco Bellocchio

Dans ce drame politique, le cinéaste italien revisite le grand procès de la mafia sicilienne et raconte en clair-obscur la vie de Tommaso Buscetta, le plus célèbre mafioso sicilien.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
#Cannes2018 - Le Jury œcuménique, un regard différent

#Cannes2018 – Le Jury œcuménique, un regard différent

Dernier jour de projection pour le Jury œcuménique en ce vendredi, avec encore trois films en compétition. Rien n’est donc encore joué pour le palmarès…

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram