Netflix

« Mank » : hommage au cinéma et critique de son industrie

Dépassant la question de l’écriture du scénario de "Citizen Kane", "Mank" propose une réflexion sur le cinéma mais aussi, de façon plus intime, sur la solitude et les chemins de rédemption.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 11 décembre 2020

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Mank, c’est le surnom de Herman J. Mankiewicz, scénariste de l’âge d’or de Hollywood. Un personnage brillant et acerbe, mais alcoolique invétéré. Alité suite à un accident de voiture, il n’a que deux mois pour boucler le script de Citizen Kane, le fameux chef d’oeuvre mythique de l’histoire du cinéma, premier film du tout jeune Orson Welles. Mais c’est un projet qui provoque de grands remous dans l’industrie du cinéma de l’époque puisque derrière le personnage de Charles Foster Kane, héros du film de Welles, se dessine, à peine cachée, la figure de William Randolph Hearst, magnat de la presse tout-puissant.

Une polémique demeure sur la véritable paternité du scénario de Citizen Kane : Mankiewicz et Welles recevront tous les deux, en leur absence, l’Oscar du meilleur scénario pour le film… mais ils resteront brouillés suite à cela. Cette polémique offre la toile de fond de Mank mais, comme son nom l’indique, le film est avant-tout le portrait du scénariste, sous la forme d’un film-miroir de Citizen Kane.

Le film est à la fois un extraordinaire hommage au cinéma et une critique de son industrie. C’est aussi un hommage spécifiquement au travail de scénariste. De la part de David Fincher, qui n’a jamais signé le scénario de ses films, ça a du sens ! D’autant que Mank repose sur un scénario de Jack Fincher, le père de David Fincher. C’est un projet qu’il a tenté en vain de réaliser depuis les années 90 : aucun studio ne voulait monter […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Inside No. 9 », une série très british

"Inside No. 9" est une réussite totale, qui a reçu de nombreux prix au Royaume-Uni.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

The Crown (saison 4) : toujours aussi royal !

Disons-le tout de suite, c’est toujours une merveille. On ne fait pas mieux en matière de série historique.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Les Sept de Chicago », un uppercut politique à couper le souffle

Un film éminemment politique, qui résonne d’une manière particulière dans le contexte de l’Amérique d’aujourd’hui.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants