Au ciné !

« Petite fleur », une comédie noire, d’une savoureuse étrangeté

Une fable un peu barrée sur l'usure du couple et la routine, avec Melvil Poupaud, bien assaisonné d'humour noir.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 10 juin 2022

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

L’ennui s’est un peu installé dans le couple de Lucie et José. Lucie décide alors de consulter un psy aux méthodes nouvelles. José, quant à lui, va voir Jean-Claude, leur voisin. Il l’a rencontré par hasard en allant lui emprunter une pelle, avec laquelle d’ailleurs il avait tué Jean-Claude. Depuis, il va le voir toutes les semaines, ils sont devenus amis et tous les jeudis, il le tue…

Petite fleur est un film d’une savoureuse étrangeté, bien assaisonné d’humour noir. C’est une fable un peu barrée sur l’usure du couple et la routine. Le fait que la voix off ouvrant le film et présentant les personnages soit celle du voisin qui a été assassiné donne le ton d’emblée. Pour pleinement profiter du film, il faut accepter le ton décalé, ne pas s’embarrasser d’un trop grand souci de réalisme et se laisser porter par le burlesque et la folie douce du récit. Et ça en vaut la peine ! Petite fleur est une comédie étonnante et drôle, assez gonflée, osant jouer avec certains tabous.

Les personnages sont incarnés par une belle brochette d’actrices et d’acteurs, avec une mention spéciale pour le toujours excellent […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Les crimes du futur », un film perturbant mais fascinant

Certainement pas tout public, le dernier film de David Cronenberg crée un malaise mais donne aussi à réfléchir.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Oussekine », un devoir de mémoire

Une remarquable mini-série française qui revient sur ce tragique épisode de violence policière qui a marqué les esprits.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Evolution », le poids de la mémoire

Du camp d’Auschwitz au Berlin d’aujourd’hui, le film évoque trois générations d’une famille marquée par l’histoire et la mémoire de l’horreur.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast