Livre

Quand Barack Obama écrivait aux citoyens américains

Un livre récent vient aujourd’hui nous présenter une expérience : le service du courrier qui recevait des milliers de lettres adressées au président.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Publié le 11 août 2020

Auteur : Jean Hassenforder

Lire directement l’article sur Vivre et espérer

A travers un service du courrier, Obama, président, dialogue avec les citoyens américains.

pour répondre aux besoins, encore faut-il écouter leur expression. Cette écoute est nécessaire pour identifier les besoins dans toute la complexité humaine dans laquelle elle se manifeste. C’est bien là la tache essentielle des élus et évidemment du premier d’entre eux, le président. Certes, il y a différentes manières d’identifier et d’analyser les besoins, par exemple une enquête, une expression des média, mais rien ne remplace une écoute directe des gens. Et plus généralement, la participation appelle le dialogue. Cette expression des citoyens peut prendre différentes formes. Un livre récent (1) vient aujourd’hui nous présenter une expérience : le service du courrier qui recevait des milliers de lettres adressées au président Obama par des  citoyens américains.

Le service du courrier

 Tout au long de l’histoire américaine, il y a toujours eu des citoyens qui ont écrit au président . Mais cette correspondance s’est considérablement amplifiée au cours du temps. Et le service a pris un importance majeure avec l’arrivée d’Obama à la présidence . Ce développement s’inscrit dans la vague militante qui a porté et accompagné l’élection. Ainsi, la participation à cette entreprise témoigne d’une forte mobilisation, d’un engagement comme celui de Fiona devenue responsable de ce service.

« Au total, le service de la correspondance présidentielle ou OPC comme tout le monde l’appelait, requérait l’action coordonnée de 50 employés, de 36 stagiaires et d’une armée de 300 volontaires se relayant pour faire face à la dizaine de millier de lettres et de messages quotidiens. Il appartenait à Fiona en tant que directrice de l’opération de faire tourner la boutique » (p 86). Ces lettres parlent des réalités de la vie qui interpellent le président. Ces messages sont […]

Lire la suite sur Vivre et espérer

Vous pourriez aimer aussi

Autonomie alimentaire : le livre qui indique le chemin

« En route pour l’autonomie alimentaire » tel est le titre d’un livre récent de François Rouillay et de Sabine Becker.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Les coulisses d’un sauvetage

L'un de nos blogueurs, Jean Hassenforder, raconte comment il a échappé à une menace de mort très présente pendant quelques jours.

Un contenu proposé par Vivre et espérer
Une mobilisation démocratique face à la violence des pays inégaux

La démocratie vaincra la violence

Rachel Kleinfeld nous montre comment, en certains lieux, une mobilisation démocratique a rompu la spirale de la violence.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Vivre et espérer

Le blog de Jean Hassenforder propose une approche chrétienne, au delà des dénominations, en tout et avec tous, pour reconnaître des chemins de confiance et de vie.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast