Sauver la beauté du monde

Sauver la beauté du monde

Dans son dernier livre, le journaliste Jean-Claude Guillebaud lance un appel : sauver la beauté du monde.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Publié le 7 novembre 2019

Auteur : Jean Hassenforder

Lire directement l’article sur Vivre et espérer

« Sauver la bonté du monde » (1), c’est le titre d’un nouveau livre de Jean-Claude Guillebaud. Nous savons aujourd’hui combien la nature et l’humanité sont conjointement menacées par les désordres engendrés par les excès humains. Le milieu urbain s’est éloigné de la nature. Les équilibres naturels sont déréglés. La pollution défigure les paysages. Allons-nous perdre de vue la beauté de la nature ? Nous les humains, nous participons au monde vivant. Si nous nous reconnaissons dans le mouvement de la création, nous percevons l’harmonie du monde, nous sommes mus et transportés par sa beauté. Alors, oui, si quelque part, cette beauté là est menacée, notre premier devoir, c’est de proclamer combien elle nous est précieuse, indispensable. Ensuite nous pourrons la défendre. C’est dans cet esprit que nous entendons l’appel de Jean-Claude Guillebaud : Sauver la beauté du monde.

Certes, pour sauver la planète du désastre, conjurer la fin du monde, « une énorme machinerie diplomatique et scientifique est au travail » (p 15). Et, on le sait, il est nécessaire d’accélérer le mouvement. Une grande mobilisation est en train de se mettre en route. Cependant, si la peur vient nous avertir, elle n’est pas à même de nous entrainer positivement. Alors, Jean-Claude Guillebaud est à même de nous le rappeler : « Si l’on veut mobiliser les terriens, il faut partir de l’émerveillement. Serait-ce naïf ? Bien sur que non. C’est un Eveil » (p 17). L’émerveillement, ce n’est pas un concept. C’est une expérience. L’auteur sait nous en parler dans un mouvement d’enthousiasme. « Chaque émerveillement me remet debout sur mes jambes, heureux d’être vivant. La beauté fait lever en nous tous une exaltation ravie qui ressemble au bonheur. Et, qu’on ne s’y trompe pas. Beaucoup de […]

Lire la suite sur Vivre et espérer

Sur le même thème

La course pour la terre au cœur de l'élection présidentielle américaine

La terre au cœur de l’élection présidentielle américaine

Thomas Friedman, chroniqueur au New York Times, appelle le parti démocrate à mettre l’enjeu écologique au centre du débat.

Un contenu proposé par Vivre et espérer
Une grande manifestation pour le climat à Montréal

Une grande manifestation pour le climat à Montréal

Il s’agit vraisemblablement de la plus grande manifestation pour l'environnement dans l’histoire du Québec.

Un contenu proposé par Vivre et espérer
Habiter autrement al création

Habiter autrement la création

L’épuisement des ressources et le changement climatique interrogent notre manière d’habiter la terre. Faut-il revoir notre relation à la terre ?

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Vivre et espérer

Le blog de Jean Hassenforder propose une approche chrétienne, au delà des dénominations, en tout et avec tous, pour reconnaître des chemins de confiance et de vie.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant