Sur nos écrans

« WandaVision », un Marvel façon sitcom

"WandaVision" est une mini-série réussie, tout à fait divertissante, et même très originale.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Publié le 12 mars 2021

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur Les blogs de Vincent Miéville

Nous sommes au lendemain des événements du dernier film des Avengers : Endgame. La moitié de l’humanité est donc de retour, dont Wanda Maximoff… et Vision, qui pourtant était mort avant le claquement de doigts de Thanos ! Mais comment donc peut-il être vivant ?

Si vous ne connaissez rien du MCU, vous allez passer à côté des nombreuses références à l’univers. Mais ça ne veut pas dire que vous n’allez pas vous amuser devant WandaVision. Et comme de toute façon, dès le premier épisode, la série brouille les cartes en nous projetant directement dans une sitcom façon Ma sorcière bien-aimée… tout le monde est un peu perdu au début.

Il faut le dire, dès le premier épisode, la surprise est de taille : un écran réduit, une image en noir et blanc, et Wanda et Vision qui forment le couple parfait, en plein milieu des années 50. Chaque épisode nous fera faire un bond d’une dizaine d’années, dans l’univers des sitcoms, jusqu’à nos jours, avec des génériques d’époque et des coupures publicité (référencées Marvel). Ce côté hommage aux sitcoms est vraiment amusant, très américain, autour de la famille parfaite, et tout à fait réussi.

Mais on sent bien, dès le premier épisode, qu’il y a quelque chose qui cloche autour de Wanda et le monde trop parfait qui l’entoure. A partir de l’épisode 4, le mystère commence à être levé, et la plupart des interrogations trouveront une réponse avant la fin de […]

Lire la suite sur Les blogs de Vincent Miéville

Vous pourriez aimer aussi

« Palm Springs », une joyeuse comédie romantique

Le scénario est plutôt malin, réservant des surprises et des rebondissements.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« The Expanse » : toujours la meilleure série SF en cours

La saison 5 qui vient de se terminer sur Amazon Prime Video est à la hauteur des précédentes.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« The Dig » : quelle trace laisse-t-on derrière soi ?

Adapté du roman éponyme de John Preston, et s'inspirant d'une histoire vraie, "The Dig" est un très beau film d'époque à l’ambiance british.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les blogs de Vincent Miéville

Pasteur de l’Eglise évangélique libre de Toulouse et président de l’Union des Eglises évangéliques libres de France, Vincent Miéville est aussi un blogueur passionné qui partage ses écrits sur quatre sites internet : Le cinéma de Vincent (critiques de film), Le blog de KerouVim (critiques culturelles plurielles), Blog-notes de Vincent (réflexions, questions, avis en lien avec l’actualité… ou pas !), Les prédications de Vincent.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants