Afrique de l'ouest

Burkina Faso, une crise qui dure

Depuis 2019, de violentes attaques sur les villages du nord et de l’est du pays ont poussé 1,58 million de personnes à fuir leur foyer et à trouver refuge dans d’autres régions du Burkina.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Publié le 21 février 2022

Lire directement l’article sur Blog du Sel

La région du Sahel traverse une grave crise sécuritaire depuis plusieurs années. Le Burkina Faso est l’un des pays les plus touchés dernièrement. Depuis 2019, de violentes attaques sur les villages du nord et de l’est du pays ont poussé 1,58 millions de personnes à fuir leur foyer et à trouver refuge dans d’autres régions du Burkina. On les appelle les déplacés internes. Ils sont entre 4 et 6 fois plus nombreux au Burkina qu’au Mali ou au Niger.

Derrière ces chiffres se trouvent des hommes, des femmes et des enfants qui vivent des situations dramatiques qu’ils n’ont jamais imaginé vivre.

Crise, déplacés : concrètement, ça veut dire quoi ?

De nombreux hommes, pères de famille, sont tués et les jeunes hommes sont enrôlés de force par les groupes terroristes. Dans les villages attaqués, il reste majoritairement les femmes et les enfants.

Celles-ci se retrouvent seules et ont la lourde responsabilité de gérer la famille dans un milieu étranger après qu’elles ont fui leurs villages en emportant très peu avec elles. Elles doivent trouver un logement et nourrir la famille. Elles ne peuvent même pas penser à la scolarisation des enfants car elles concentrent prioritairement leurs efforts sur la survie de la famille.

Parfois, être déplacé signifie avoir recours à des mécanismes de survie néfastes comme la criminalité ou la prostitution comme l’explique Etienne Pitroipa, président de l’association locale 2INOG, partenaire du SEL :

« Quand tu fais une semaine, deux semaines où tu n’as pas trouvé à manger, tu es tenté de trouver les voies et les moyens pour donner à manger à tes enfants. [Ces femmes] sont abusées quelques fois involontairement et […]

Lire la suite sur Blog du Sel

Dans la même rubrique...

Triste anniversaire pour les enfants d’Haïti

La Fédération des Écoles Protestantes d’Haïti fêtait ses 36 ans le 9 mai. Mais cet anniversaire coïncide avec une période qui voit les droits des enfants de plus en plus menacés dans le pays.

Un contenu proposé par Défap

L’Afrique et les religions, drôles d’affaires !

L’effervescence religieuse et chrétienne en particulier en Afrique ne se dément pas. Mais sous l’influence des Eglises pentecôtistes et évangéliques de toutes obédiences, c’est la théologie de la prospérité et la fascination pour l’argent qui l'emporte aujourd'hui.

Un contenu proposé par Campus protestant

Les églises africaines en Europe (2/6)

« Un Dieu africain et européen, interactions culturelles, des Eglises entre cluster, passerelle et hub », par Sébastien Fath, chercheur au CNRS.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Au cœur du protestantisme en Afrique, le méthodisme

En Côte d’Ivoire, l’Eglise méthodiste occupe une position centrale. A la fois évangélique et charismatique, elle est attentive aux questions sociales. Une Eglise très vivante de plus d’un million de fidèles.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog du Sel

Le blog du Sel est un espace de partage autour du développement et de la pauvreté. Association protestante de solidarité internationale, le SEL vise à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté dans les pays en développement. À travers ce blog, le SEL propose un espace d’information et de réflexion sur la pauvreté dans les pays du Sud.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast