Les douze « amazones du Seigneur »

Douze « amazones du Seigneur »

Notre série d'été est terminée. Retrouvez les portraits de douze femmes africaines qui ont marqué leur pays.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Publié le 5 août 2018

Auteur : Sébastien Fath

Parfois prophétesses à leur manière, ces douze femmes d’Afrique, parmi beaucoup d’autres, se sont saisies des promesses du christianisme. Que ce soit à l’intérieur, ou aux marges de la francophonie et du protestantisme, elles ont ouvert des voies nouvelles. Depuis le Burkina Faso, le Cameroun, les Congos, la Côte d’Ivoire, le Libéria, Madagascar, le Togo, découvrons leur histoire, qui n’a pas fini d’inspirer les territoires francophones du XXIe siècle.  Visionnaires, inspirées, militantes, elles ont fait bouger les lignes !

S’il ne fallait retenir qu’une « amazone du Seigneur », ce serait sans doute la Congolaise Kimpa Vita (1684-1706), surnommée la « Jeanne d’Arc d’Afrique ».

Ranavalona II ne se contente pas d’être une reine de protocole. Elle inspire, elle oriente, elle appuie, fidèle à ses convictions.

Sans Muilu Marie Kimbangu, l’Église kimbanguiste (qui compte environ 8 millions de fidèles au Congo RDC) n’existerait pas aujourd’hui.

Pour avoir magnifié et modernisé les chants traditionnels du Togo, l’interprète Bella Bellow peut passer, à plus d’un titre, pour une « amazone du Seigneur » contemporaine.

Si elle avait été catholique, la Camerounaise Lydia Mengwelune serait une candidate de premier plan à la canonisation.

Elle a élaboré en quelques mois un système religieux africain qui intègre christianisme et cosmogonie locale, saints africains et pratiques ascétiques.

Première femme pasteur de l’Église Évangélique du Congo, elle a fait progresser la parole féminine à l’intérieur des dénominations protestantes.

A Madagascar, elle va stimuler le Réveil dans toute l’île. Beaucoup de sceptiques, à son contact, ressortent convaincus de son appel.

Son mouvement de femmes a permis, en 2005, la transition démocratique qui a propulsé au pouvoir Ellen Johnson Sirleaf, la première femme élue à la tête du Libéria.

Figure charismatique fédératrice, Marie Lumière, au Cameroun, conduit depuis 1982 un ministère prophétique toujours très vivace en francophonie.

Lors des élections présidentielles, des femmes osent désormais se présenter, comme au Gabon où Anna Claudine Ayo Assayi s’est portée candidate en 2009.

Une personnalité burkinabè de premier plan a su concilier une formation d’excellence et un sens aigu de la vocation chrétienne.

Dans la même rubrique...

Une pandémie révélatrice des forces et faiblesses

Médecin chef de l’hôpital presbytérien de Djoungolo au Cameroun, le docteur Célin Nzambe témoigne de l’impact de la crise sanitaire dans son pays.

Un contenu proposé par Défap

Intégrer l’agroécologie dans les programmes missionnaires

Comment nourrir les populations de manière durable ? Interview de Juliane Ineichen, responsable d'un projet agroécologique.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fil-info-francophonie

Le Fil-info-francophonie invite à une réflexion sur les questions relatives à la Francophonie protestante. Les contenus sont proposés dans leur intégralité sur le portail Regardsprotestants.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram