Après Daech, quel avenir pour les chrétiens de Syrie ?

Daech a perdu une large partie de son territoire qui s’étendait entre l’Irak et la Syrie. La sécurité des communautés chrétiennes en Syrie est-elle pour autant assurée? Rien n’est moins sûr.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 14 novembre 2017

Auteur : Guillaume Henchoz

Lire directement l’article sur Réformés

Le jeudi 28 septembre 2017, les députés syriens ont élu un nouveau président à la tête de leur Parlement. Hammoudé Sabbagh est un chrétien syriaque originaire de la province de Hassaké dans le nord-est du pays. Sa nomination sonne comme un gage de bonne volonté que le pouvoir en place – ou ce qu’il en reste – adresse aux communautés chrétiennes de Syrie. Partout dans le pays, le territoire contrôlé par Daech se réduit. Certaines communautés qui ont été déplacées ou qui ont pris le chemin de l’exil commenceraient à songer à leur retour.

En visite à Mossoul, juste après sa libération par les forces gouvernementales irakiennes, le patriarche chaldéen Mgr Louis Raphaël Sako s’étonne: «Des habitants ont remonté eux-mêmes une croix qui avait été mise par terre. Tous ceux que nous avons rencontrés nous ont demandé la même chose: quand les chrétiens vont-ils revenir?», affirme-t-il dans les colonnes du quotidien La Croix. […]

Lire la suite sur Réformés

Dans la même rubrique...

Voter, un devoir sacré pour les Églises américaines

Aux États-Unis, des milliers d’Églises se mobilisent pour encourager les électeurs à participer à l’élection présidentielle du 3 novembre.

Un contenu proposé par Réformés

« On n’a pas de temple mais on est debout ! »

Crise économique, financière, sanitaire : dans Beyrouth où l’on tarde à relever les ruines des explosions du 4 août, la petite communauté protestante francophone poursuit son témoignage et son action diaconale.

Un contenu proposé par Défap

La force et le droit

L’Union européenne veut s’affirmer comme le champion de la démocratie dans le monde.

Un contenu proposé par L’esprit européen

« Notre tâche est de donner de l’espoir quand il n’y en a plus »

Les Églises inventent de nouvelles solidarités à Beyrouth où la double explosion qui a ravagé une partie de la ville début août a fait plus de 300 000 sans-abri.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Rejoignez-nous sur Instagram