Après Oslo, le courage de ceux qui espèrent

Après Oslo, le courage de ceux qui espèrent

Vingt-cinq ans après l’accord d’Oslo, des Israéliens et des Palestiniens continuent d’œuvrer avec passion pour la paix. Une action bien réelle !

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 20 septembre 2018

Auteur : Aline Jaccottet

Lire directement l’article sur Réformés

Cette image, toutes celles et ceux qui s’intéressent un peu au Proche-Orient l’ont à l’esprit. Le 13 septembre 1993 à Washington, deux hommes se serraient la main, entourés des bras protecteurs d’un Bill Clinton radieux: Yasser Arafat, président du comité exécutif de l’OLP et Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien. La Déclaration de principes qu’ils venaient de signer instaurait un mode de négociations pour régler le conflit israélo-palestinien et posait les bases d’une autonomie palestinienne temporaire de cinq ans. L’avenir qu’elle laissait présager tenait en deux mots: la paix.

Hélas, après l’encre, c’est le sang qui a coulé. L’assassinat de Rabin, la deuxième Intifada et les guerres qui ont suivi ont semblé enterrer toute résolution du conflit. C’est du moins l’impression que donne la région lorsqu’on suit les informations.

Une paix qui n’est pas prioritaire

Il faut dire que la paix n’est pas la première préoccupation des Israéliens. Particulièrement depuis 2011, année où la grogne contre la vie chère s’est transformée en manifestations massives dans tout le pays. «Aujourd’hui, la question d’un règlement du conflit vient en cinquième position, loin derrière la question des écarts socio-économiques», affirme Tamar Hermann, professeure de sociologie et chercheuse à l’Institut israélien pour la démocratie. Et puis, «les Israéliens ont l’impression de ne plus avoir de […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

Israël-Palestine : des femmes unies pour la paix

A l'occasion de la commémoration des 22 ans de la mort de Yitzhak Rabin, trois femmes engagées pour la paix au Proche-Orient avec le mouvement "Women Wage Peace" sont invitées lors d'un débat organisé à la mairie du 20ème arrondissement de Paris.

Un contenu proposé par Mission – Défap

Le dernier jour d’Yitzhak Rabin

Le 4 novembre 1995, Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien, l’homme des accords d’Oslo et Prix Nobel de la Paix, est assassiné sur la Place des Rois d’Israël, après un long discours contre la violence et pour la paix.

Un contenu proposé par Pro-Fil

“Il y a vingt ans… Rabin”

L'édito vidéo du 4 novembre d'Antoine Nouis, directeur du journal Réforme, sur l'actualité de la semaine.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire