Droits de l'homme

Birmanie : le journaliste américain Danny Fenster libéré

Rédacteur en chef du média indépendant “Frontier Myanmar”, l'Américain Danny Fenster, qui était incarcéré dans une prison birmane depuis mai dernier, a été libéré.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 16 novembre 2021

Auteur : Camille Verdi

C’est un soulagement. Lundi 15 novembre, le journaliste Danny Fenster a été libéré après six mois de détention dans les geôles birmanes, raconte L’Obs. L’Américain de 37 ans a été “gracié pour des raisons humanitaires” à la suite de négociations avec l’ex-diplomate américain Bill Richardson et deux émissaires japonais, a précisé le service de communication du régime. Un peu plus tôt, le bureau de Bill Richardson avait évoqué “des négociations en tête à tête” avec le chef de la junte et homme fort de la Birmanie, Min Aung Hlaing.

La veille de sa libération et de son expulsion, il devait comparaitre devant un tribunal pour terrorisme et sédition. Le rédacteur en chef de “Frontier Myanmar”, l’un des principaux organes de presse indépendants du pays, risquait l’incarcération à vie. Déjà, la semaine dernière, il avait été condamné à onze ans de prison. C’est en mai dernier qu’il avait été arrêté par les autorités birmanes : il tentait alors de quitter le pays. Le reporter était depuis détenu dans la prison d’Insein, près de Rangoun, avec de nombreux prisonniers politiques.

Il a craint ne jamais pouvoir sortir de prison

Sur une photo postée lundi 15 novembre sur Twitter par Bill Richardson, Danny Fenster, fortement amaigri et les cheveux longs, accoutré d’un short et portant des tongs aux pieds, se tient aux côtés de l’ancien diplomate, devant un avion, sur le tarmac de Naypidaw, la capitale birmane. “Il est fort probable qu’on ait tout de même poliment expliqué à la junte que garder des citoyens américains en otage était une très mauvaise idée”, avance Richard Horsey du groupe de réflexion International Crisis Group (ICG), cité par France 24.

En escale à Doha avant de rentrer aux États-Unis, relate L’Express, Danny Fenster s’est exprimé lors d’une conférence de presse : “J’ai été arrêté et détenu sans raison. Mais physiquement j’étais en bonne santé. Je n’étais ni affamé ni battu”, a-t-il assuré. “Je me sens bien physiquement. Ce sont les mêmes privations que celles qui accompagnent toute forme d’incarcération. On devient juste un peu dingue”, a ajouté le journaliste. Il a cependant craint ne jamais pouvoir sortir de prison : “Plus ça traîne, plus on s’inquiète que ça ne s’arrête jamais. Donc c’est le principal souci, juste rester sain d’esprit en traversant tout ça.”

Plus de 1200 civils tués

Sa famille est évidemment soulagée : “Nous sommes ravis que Danny ait été libéré et soit en train de rentrer.” Elle a remercié, au passage, “tous ceux qui ont contribué à sa libération.” “C’est une merveilleuse nouvelle pour tous ses amis et sa famille”, a déclaré à l’AFP son collègue Andrew Nachemson de “Frontier Myanmar”, regrettant qu’il “n’aurait jamais dû passer six mois en prison” et demandant à ce que “tous les journalistes locaux qui restent emprisonnés (soient) également libérés immédiatement.” D’ailleurs, le département d’État américain s’est, lui aussi, réjoui de la nouvelle, réitérant son “appel à la libération des autres prisonniers injustement détenus en Birmanie.”

Depuis le 1er février et le putsch militaire qui a renversé la dirigeante Aung San Suu Kyi, la Birmanie est en proie au chaos. La presse est bâillonnée et plus de 100 journalistes ont été arrêtés, d’après Reporting ASEAN, une association de défense des droits : 31 se trouvent encore en détention. Plus de 1200 civils ont été tués, selon l’Association d’Assistance aux Prisonniers politiques (AAPP), une ONG locale qui recense des cas de tortures, de viols et d’exécutions extrajudiciaires.

Dans la même rubrique...

Franklin Graham, fils de Billy Graham prêchera en Ukraine le dimanche de Pâques

Déjà parti en mission avec l’organisation chrétienne humanitaire Samaritan’s Purse, près de Lviv début mars, Franklin Graham retournera en Ukraine pour prêcher un «message de Pâques», le 17 avril.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Guerre en Ukraine : les conséquences pour les civils

Kiev accuse les Russes d’avoir “massacré” des centaines de civils pendant leur occupation de la région en mars.

Un contenu proposé par Réforme

Victoire du conservateur Viktor Orbán aux législatives

Le parti du premier ministre Viktor Orbán a remporté un très large succès aux élections législatives de Hongrie. Une victoire qui ne plaît pas à tous les chrétiens.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Des associations chrétiennes tirent la sonnette d’alarme pour Haïti

Depuis le séisme du 14 août 2021 et le déploiement de l’aide humanitaire, la situation reste terrible et alarmante en Haïti.

Un contenu proposé par Info Chrétienne