COP21 : nous sommes tous concernés

COP21 : pourquoi nous sommes tous concernés

Décryptons les enjeux de la COP pour tenter de situer les responsabilités qui peuvent être les nôtres, protestants français, sur ce sujet majeur pour le présent et l’avenir de nos sociétés.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 1 décembre 2015

Auteur : Jacques Varet

Lire directement l’article sur Forum protestant

La COP21, conférence de Paris sur le climat, s’ouvre. Initiée le 30 novembre, elle s’achèvera le 11 décembre. L’objectif est aboutir, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, à une entente permettant de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

La COP21 s’ouvre, malgré les événements tragiques ayant secoué la capitale. Il est heureux que cette manifestation internationale ait pu être maintenue, même si c’est au prix de quelques limitations dans les expressions publiques prévues par la « société civile » hors des murs du Bourget où se tient la partie officielle, ainsi que les nombreuses « parties prenantes accréditées ». Car outre les gouvernements (souvent représentés au niveau des chefs d’Etats) et les organisations internationales, sont également présents les représentants des entreprises, des ONG, et de diverses organisations concernées. Petit manuel pour « décrypter » les enjeux.

1. Une réalité expliquée par les scientifiques, désormais partagée par tous

Nous ne reprendrons pas ici les conclusions du dernier rapport du GIEC, tant il est maintenant clair pour tous que les changements climatiques constituent une réalité qu’il convient de se donner les moyens d’affronter, et de limiter tant que faire se peut. La relation entre ces perturbations et la croissance des émissions de gaz à effet de serre par combustion des énergies fossiles est bien établie. Parallèlement, l’atteinte du « pic pétrolier » (correspondant à la consommation de la moitié des ressources) est avérée, même si les technologies permettent d’aller chercher des ressources ultimes de plus en plus onéreuses dans les roches mères, ou les schistes et les sables bitumineux. Cet épuisement en un siècle d’une énergie fossile particulièrement avantageuse accumulée en près d’un milliard d’années se trouve relayé temporairement par le gaz et le charbon, mais on sait que celles-là seront aussi finies.

Bien que l’addiction soit forte (la croissance même du PIB est directement corrélée à celles de la production d’énergie fossile), l’obligation de « changer de paradigme » est désormais perçue par le plus grand nombre comme une nécessité. Il est de notre responsabilité de montrer que c’est possible « sans douleur » si c’est assumé, et que c’est même une chance pour sortir de l’impasse actuelle. […]

Lire la suite sur Forum protestant

Dans la même rubrique...

En Israël, des élections influencées par les religieux

En Israël, des élections influencées par les religieux

Les Israéliens pratiquants, qu’ils soient ultra-orthodoxes ou religieux sionistes, jouent un rôle toujours plus important dans le choix du gouvernement.

Un contenu proposé par Réformés
Quand leurs terres sont pauvres, quelle espérance ?

Quand leurs terres sont pauvres, quelle espérance ?

En Europe, les questions environnementales sont une préoccupation ; en Afrique subsaharienne, c’est une question de survie.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Les progrès de l’œcuménisme interconfessionnel

Les rapports des Églises de la Réforme avec le Vatican n’ont pas toujours été faciles. Mais l’œcuménisme a beaucoup progressé depuis l’entre-deux-guerres.

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant (anciennement Forum de Regardsprotestants) est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants