En mémoire des victimes de Srebrenica

En mémoire des victimes de Srebrenica

Début juillet, plus de 5000 personnes ont parcouru à pied les 80 kilomètres qui relient Nezuk à Potočari, en Bosnie-Herzégovine.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 29 juillet 2019

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Réformés

La Marche internationale pour la paix rend hommage aux victimes du massacre de Srebrenica tuées en juillet 1995.

«J’ai perdu beaucoup d’amis, beaucoup de membres de ma famille. Je suis là pour rendre hommage à toutes les personnes qui sont mortes dans le génocide», confie avec émotion, Ćamil Ibrahimović, au matin du troisième jour de marche. Ce Bosniaque, Suisse d’adoption depuis 1993, a fui la guerre de Bosnie-Herzégovine. Il est revenu dans sa région natale pour participer à la Marche internationale pour la paix en mémoire des victimes du génocide de Srebrenica qui s’est déroulée du 8 au 10 juillet dernier. Plus de 5000 marcheurs ont parcouru environ 80 kilomètres, à travers la forêt, grimpant sur les collines par des chemins parfois extrêmement boueux. Ce parcours qui va de Nezuk à Potočari est le même que celui emprunté, le 11 juillet 1995, par les 15’000 Bosniaques fuyant alors la prise de Srebrenica par […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

Une école protestante, au Levant

Une école protestante au Levant

Au Liban, le pasteur Hagop Akbasharian est à la tête d’une école fondée par des missionnaires suisses.

Un contenu proposé par Réformés
« Nous avons honte ! »

« Nous avons honte ! »

A la suite de la condamnation du pasteur Norbert Valley, de plus en plus de voix s’élèvent pour critiquer le délit de solidarité.

Un contenu proposé par Réformés
La pasteure fait son « one-woman-show »

La pasteure fait son « one-woman-show »

Françoise Dorier, pasteure à La Chaux-de-Fonds, monte sur scène pour proposer une version décalée des Évangiles remplie d’humour.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire