Fidel Castro et l’Évangile

Le théologien Juan Stam participait en 2002 à une conférence théologique sur la Réforme à Cuba . « Un soir, on nous a annoncé que Fidel Castro nous invitait pour une rencontre ».

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Publié le 29 novembre 2016

Lire directement l’article sur Évangeliques.info

Le révolutionnaire cubain Fidel Castro est mort le 25 novembre dernier. Il a rendu son dernier souffle non sans avoir entendu parler de la Bonne Nouvelle de l’Evangile. En 2002, le théologien Juan Stam avait en effet rencontré l’ancien président cubain, avec une délégation de pasteurs protestants. Les circonstances avait surpris les participants d’une conférence théologique sur la Réforme. « Un soir, on nous a annoncé que Fidel Castro nous invitait pour une rencontre, de 23h à 2h du matin ».

Juan Stam se souvient de cette rencontre improbable comme si c’était hier. « Au début Fidel Castro parlait doucement. Je n’ai pas compris tout de suite qu’il avait des questions au sujet du Livre de l’Apocalypse: “Vous êtes pasteurs, comment comprenez-vous ce livre biblique?“ », a-t-il lancé. Et d’enchaîner: « Qu’en est-il des Droits humains, alors que tant de personnes sont tuées dans ce qui apparaît comme un génocide? Et comment la destruction des forêts et des océans peuvent-ils être expliqués sur le plan écologique? »

Reconnaissant devant Fidel Castro que ces questions étaient difficiles, Juan Stam a préféré lui rappeler la signification du mot Apocalypse. « Ce n’est pas une catastrophe, un désastre, mais une manifestation d’espérance en Jésus-Christ ». Juan Stam se souvient de lui avoir parlé des visions, en rappelant qu’elles constituent des messages divins, appelant les individus à la conversion, « ce que ces derniers refusent souvent ». […]

Lire la suite sur Évangeliques.info

Dans la même rubrique...

Noël, à travers des yeux d’enfants

Dans cet article, des enfants parrainés nous parlent de ce que Noël représente pour eux et pourquoi ils l’attendent avec tant d’impatience chaque année.

Un contenu proposé par Blog du Sel

En Suisse, léguer aux Églises, pourquoi pas ?

Avec la pandémie, les Suisses sont plus nombreux à imaginer coucher les Églises sur leurs testaments. De quoi donner peut-être envie aux institutions de partir en campagne.

Un contenu proposé par Réformés

La logique diabolique du mensonge

La singularité du trumpisme est qu’il a érigé le mensonge en élément de communication. L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Une cérémonie d’investiture aux accents religieux

Regard sur l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier, une cérémonie quasi liturgique pour Philippe Malidor, conseiller presbytéral.

Un contenu proposé par Réforme