Afghanistan

Le succès des talibans redonne des ambitions aux islamistes

Selon l’Index mondial de persécution de l’ONG Portes Ouvertes, l’Afghanistan est devenu en 2021 le pays le plus dangereux pour les chrétiens.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 24 janvier 2022

Auteur : Anne-Sylvie Sprenger

Lire directement l’article sur Réformés

La prise de pouvoir des talibans donnerait en outre un nouvel élan aux extrémismes islamistes, notamment en Afrique sub-saharienne. Explications.

Chaque année, avec la publication de son Index mondial de persécution, l’ONG Portes Ouvertes alerte sur la situation des chrétiens à travers le monde. Selon les derniers chiffres, publiés le 19 janvier, plus de 360 millions de chrétiens souffrent de persécution sévère en raison de leur foi, soit une augmentation de 20 millions par rapport à l’année dernière. Des chiffres annoncés comme jamais atteint depuis la création de cet outil de mesure, il y a de cela vingt-neuf ans. Entretien avec Philippe Fonjallaz, directeur de Portes Ouvertes Suisse.

L’Afghanistan se positionne en 1re place de votre classement annuel. Est-ce directement lié à la prise de pouvoir des talibans ?

Le fait que les talibans sont de retour au pouvoir depuis le mois d’août de l’année dernière a évidemment eu une influence. Mais il faut être clair: l’Afghanistan a toujours été quasiment au même niveau que la Corée du Nord (régulièrement en tête du classement, ndlr) en matière de persécution. Dans ce pays, être chrétien était déjà extrêmement dangereux. Le retour des talibans n’a fait qu’augmenter les risques et le niveau de la violence qu’ils subissent.

Concrètement, comment cette persécution se manifeste-t-elle ?

Contrairement à ce qu’on a parfois pu lire dans les médias, dès leur reprise du pouvoir, les talibans ont réinstallé leur idéologie et leur manière d’oppresser les minorités. Très concrètement, cela signifie qu’ils cherchent activement les opposants ou les personnes qui ne soutiennent pas leur idéologie, et cela concerne évidemment les chrétiens. Ils vont donc faire du porte-à-porte, par exemple, pour […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

En Suisse, une pasteure sort la tronçonneuse

Une pasteure alémanique a décidé de scier une vieille chaire d’église pour en faire une table autour de laquelle elle souhaite inviter les jeunes de sa paroisse.

Un contenu proposé par Réformés

Témoignage d’un pasteur d’Alep sur dix ans de conflit

Haroutune Selimian, pasteur à Alep et président de la communauté arménienne de Syrie était à Lausanne début décembre.

Un contenu proposé par Réformés

Une communauté naissante sur la Riviera

En Suisse, à Jongny, six jeunes chrétiens portent un projet communautaire sur le domaine de la Grant Part, animé par des sœurs clarisses.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast