Suède

L’Eglise suédois demande pardon aux Samis

L’Église de Suède a officiellement demandé pardon au peuple sami pour l’oppression liée à la colonisation. Une déclaration de l'archevêque Antje Jackelén, au cours d’une célébration, le 24 novembre dernier en la cathédrale d’Uppsala.

Un contenu proposé par Réveil

Publié le 14 janvier 2022

Auteur : Gérald Machabert

Au cours de la période dite du Grand pouvoir, aux XVIIe et XVIIIe siècles, la couronne suédoise s’est particulièrement intéressée à la région de la Sápmi (souvent appelée Laponie) et aux Samis afin de contrôler le commerce à travers la calotte polaire, de taxer la population et d’exploiter les ressources en minerai. La population samie devait être soumise par la mission, l’éducation et la législation. Elle devait être convertie à la foi luthérienne et abandonner sa propre religion, fortement liée aux moyens de subsistance, à la structure familiale et à la culture.

Un seul dieu

Les pasteurs ont exigé que les Samis se marient, baptisent leurs enfants et enterrent leurs morts dans le cimetière, et non « dans les bois » comme le voulait l’ancienne coutume. À la fin du XVIIe siècle, l’Église a découvert que les Samis n’étaient pas aussi chrétiens qu’elle l’avait cru. Sous la pression du roi Charles XI, de nouveaux efforts ont été faits ; Église et Couronne ont travaillé de concert par la coercition, les menaces et les punitions.

Contribution à des études raciales

Les représentants de l’Église de Suède ont également contribué à l’émergence d’une pensée raciste et à une division du peuple sami qui persiste encore. Les pasteurs ont contribué à la réalisation d’études de biologie raciale grâce à leurs connaissances et contacts locaux. L’Église de Suède a ainsi joué un rôle majeur dans les études racistes menées dans la première moitié du XXe siècle.

En 2012, l’Église de Suède a décidé de lancer deux projets dans le but de documenter et de rendre visible le rôle de l’Église dans l’oppression des Samis ; le premier autour d’une recherche historique, le deuxième par le recueil de témoignages contemporains. Le 24 novembre, en conduisant une cérémonie de demande officielle de pardon en la cathédrale d’Uppsala, la pasteure et archevêque Antje Jackelén a marqué un tournant capital dans la reconnaissance de la culpabilité de l’Église de Suède.

Dans la même rubrique...

Jérusalem : heurts entre Palestiniens et policiers israéliens

Le soir du dimanche 3 avril, des heurts entre Palestiniens et policiers israéliens à Jérusalem-Est ont fait plusieurs blessés.

Un contenu proposé par Réforme

Qu’est-ce que l’âme russe ?

Entre Asie et Occident, la Russie peine à se définir et à choisir. Espaces immenses et culture dense et profonde, marquent l’âme russe sans oublier ses souffrances au cours des siècles et sa fidélité à la figure du Christ en Croix. Entretien avec le théologien Jean-François Colosimo.

Un contenu proposé par Campus protestant

Moldavie : ce qu’il faut savoir sur la Transnistrie

Ce territoire séparatiste pro-russe, situé à l’est de la Moldavie, est au coeur de vives inquiétudes depuis qu’une série d’explosions y ont été observées fin avril.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Merci de m’avoir choisie

Derrière chaque enfant parrainé se cache une histoire. Découvrez celle de Lizeth, au travers de cet article.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réveil

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Réveil propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Centre-Alpes-Rhône et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast