Les migrants, un parcours entre espoir et souffrances

740 millions de personnes déplacées dans le monde et parmi elles environ 230 millions de migrants...

Un contenu proposé par Proteste

Publié le 31 mars 2016

Auteur : Sarah Belaïsch

Lire directement l’article sur Proteste

Le point avec une responsable de la Cimade, association qui œuvre en faveur des droits des réfugiés et des migrants.

On estime le nombre de migrants internationaux à environ 3% de la population mondiale. Ce taux, qui n’a pas évolué depuis 40 ans, signifie que l’immense majorité de la population mondiale (plus de 96 %) est sédentaire. Ceci montre également que parmi les personnes déplacées, l’immense majorité l’est à l’intérieur de son propre pays et ne migre pas vers un autre pays. Et quand les personnes quittent leur pays, c’est le plus souvent pour s’installer dans un pays voisin : les Somaliens au Kenya, les Soudanais au Tchad, les Afghans au Pakistan ou en Iran, les Syriens en Turquie ou au Liban, etc. En effet, seule une minorité des migrants (35% en 2013) se déplace des pays du Sud vers les pays du Nord. Les autres se rendent du Sud vers le Sud (36%), du Nord vers le Nord (23%) ou du Nord vers le Sud (6%). Ainsi, les pays pauvres ou en voie de développement accueillent les 4/5e des réfugiés dans le monde. La solidarité entre pays en voie de développement est donc bien supérieure à celle que les pays développés revendiquent.

Des causes d’exil diverses

Les causes de l’exil sont principalement liées à […]

Lire la suite sur Proteste

Vous pourriez aimer aussi

Migrant, réfugié, exilé ?

La question migratoire est complexe et les mots pour en parler sont parfois confondus. Petit rappel lexicologique...

Un contenu proposé par Proteste
Un parrainage de guerre en attendant la paix

Un parrainage de guerre en attendant la paix

Témoignage du pasteur Pierre Lacoste, de l’Eglise protestante française de Beyrouth, alors que la guerre en Syrie a provoqué l’exode des populations syriennes vers le Liban.

Un contenu proposé par Proteste

Témoignage : un parrainage de guerre en attendant la paix

Nommé comme pasteur de l’Eglise protestante française de Beyrouth, je suis arrivé au Liban en août 2013 avec mon épouse Christine et ma fille Sophie.

Un contenu proposé par Proteste

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Proteste

Proteste est la revue d’information et de réflexion de la Fédération de l’Entraide Protestante. Elle propose de nourrir en permanence les ressorts de l’action : savoir, réfléchir et affirmer !

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram