Changement

Les noirs américains peuvent-ils faire barrage à Donald Trump ?

En 2016, le nombre d’électeurs noirs a été le plus bas jamais enregistré en vingt ans. Qu'en est-il en 2020 ?

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 6 juillet 2020

Lire directement l’article sur Réformés

Entre pandémie et mouvement contre le racisme, cette communauté (12 % de l’électorat) pourrait cette année créer la surprise. A condition d’aller voter.

Sous le soleil de juin, ils étaient des centaines de New-Yorkais à se rassembler cet après-midi devant la Convent Avenue Baptist Church*. Située au cœur de Harlem, l’Eglise avait appelé la communauté et tout le quartier à rejoindre les manifestations contre le racisme et les violences policières.

Visages masqués, pancartes entre les mains, ils observent huit minutes et quarante-six secondes de silence. 8 minutes 46 secondes, c’est le temps durant lequel Derek Chauvin, un policier blanc de Minneapolis, a maintenu son genou sur le cou de Georges Floyd, provoquant sa mort.

«Nous sommes silencieux», confie le révérend Jesse T. Williams Jr, «mais notre voix résonne haut et fort contre l’injustice ». Sur les marches de l’église, le pasteur s’adresse à la foule. «Vous voir aussi nombreux ici aujourd’hui», commence le révérend, «chacun d’entre vous venu d’un chemin de vie différent, mais tous unis ici contre le racisme, est une magnifique démonstration du pouvoir de Dieu».

Lentement, la foule se met en marche vers le sud de Manhattan où d’autres manifestations ont lieu. A 35 ans, Tyrell Allen n’avait jamais manifesté. «Je suis fatigué de voir mes frères et sœurs noirs […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

Quelles “mesures fortes” contre les discriminations ?

Emmanuel Macron l’a déclaré : “Nous serons intraitables face au racisme, à l’antisémitisme et aux discriminations”. Mais à ce jour, où en est-on ?

Un contenu proposé par
La justice n’est pas un tohu-bohu

La justice n’est pas un tohu-bohu

Le seul mot de « Justice », en dehors d’une vertu bien connue, évoque immédiatement au moins deux univers. Les explications de Michel Miaille, professeur honoraire à la Faculté de Droit de Montpellier.

Un contenu proposé par Évangile et liberté
Les « anciens dieux » et le « monde d’après »

Les « anciens dieux » et le « monde d’après »

À l’heure où se pose la question du monde que nous voulons construire, ne faut-il pas apprendre à se dépouiller de certains héritages pour avancer ? Une réflexion du pasteur Axel Imhof.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram